Gennevilliers

Voeux pour la vaccination prioritaire des professionnels des services publics

Voeux présenté au Conseil municipal du mercredi 31 mars 2021

Priorisons la vaccination pour l’ensemble des professionnels des services publics et notamment les agents des services municipaux

La semaine dernière, le gouvernement a annoncé la mise en œuvre en avril-mai de la vaccination des personnels de l’Education nationale.

Cette nouvelle intervient au moment où le pays est confronté à la troisième vague de l’épidémie de la COVID-19 et la décision du gouvernement de mettre en place de nouvelles restrictions de circulation.

L’accélération simultanée de la livraison de doses de vaccins offre l’opportunité de protéger les personnels enseignants. Mais, il est nécessaire de rappeler qu’ils ne sont pas les seuls à permettre aux écoles de fonctionner. Les communautés éducatives sont composées d’enseignants mais aussi de personnels administratifs, d’animateurs, d’agents des écoles en charge de la restauration, du nettoyage, du gardiennage et de la maintenance de ces locaux, …

Au-delà de cette annonce concernant une mission particulière des agents concourant au service public de l’Education, nous sommes dans l’attente de l’annonce d’une réelle stratégie et d’une priorisation vaccinale de l’ensemble des agents des services publics. N’oublions pas les personnels de la petite enfance (assistantes maternelles, personnels des crèches, des haltes garderie, etc), les personnels médico-sociaux pour ne citer qu’eux, les agents des forces de sécurité et de secours, etc.

Plus largement, une stratégie pour l’ensemble des salariés du secteur privé en première ligne doit aussi être mise en œuvre.

A ce jour, les collectivités locales et leurs agents qui sont pourtant depuis le début de la crise sanitaire, en première ligne face à l’épidémie et maintenant pour la mise en œuvre de la vaccination, sont à nouveau exclus de la campagne de vaccination.

Au lieu de rémunérer grassement des cabinets privés produisant des protocoles et des stratégie inapplicables et inadaptées, le gouvernement devrait se saisir de cette expertise. Si la vaccination des actifs doit débuter dans à peine un mois, il est urgent de s’organiser, de définir clairement et dans la transparence les priorités vaccinales.

C’est pourquoi, le conseil municipal de Gennevilliers demande au gouvernement d’engager un réel dialogue et un partenariat avec les collectivités locales et les organisations syndicales des agents des services publics afin de définir une stratégie qui n’oublie personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *