Actualités générales

Voeu adopté à la Métropole : Pour un plan de relance de la construction de logements

Intervention de Patrice Leclerc pour présenter le vœu sur un plan de relance sur le logement

Monsieur le Président, Cher collègue,

C’était improbable, mais la situation est tellement catastrophique en termes de construction de logements que le vœu que le groupe Front de gauche et citoyen-nes propose à votre vote, raisonne avec une alerte des sociaux libéraux publiée ce jour dans le journal les Echos.

En effet, les Gracques, groupe de réflexion de dirigeants sociaux-libéraux, jugent que l’exécutif poursuit une politique « malthusienne » du logement en misant tout sur la rénovation et en oubliant la construction dans le plan de relance.

Oui la situation est catastrophique sur deux plans :

  • Le plan humain, avec des centaines de milliers de personnes qui attendent un logement dans la Métropole et en Ile-de-France. Dans la Métropole nous dénombrons 465 000 demandeurs pour 40 000 attributions par an. Faites la division et cela fait 11 ans d’attente en moyenne. Quel scandale, quelle violence pour les femmes battues que l’on ne peut pas reloger rapidement, pour les couples qui se séparent, pour les familles en sur occupation, pour les enfants qui ont de mauvaises conditions pour faire leurs devoirs…
  • Une catastrophe sur le plan économique par la diminution de la construction de logements, une baisse de 25% des autorisations l’an passé qui inquiète pour la pérennité de l’emploi dans ce secteur.

L’objet de ce vœu est donc de demander au gouvernement de mettre en place un plan de relance concernant la construction de logements, en augmentant l’aide à la pierre, en encourageant les constructions vertueuses d’un point de vue environnemental, et en développant des outils efficaces contre la spéculation immobilière.

Pour obtenir un vote unanime sur ces objectifs, nous acceptions les amendements suivants :

  • Ajouter au premier point : Mettre en place un plan de relance « d’aides économiques » pour la construction de logements, et ajouter « respectant les objectifs métropolitains en termes de lutte contre l’artificialisation des sols »
  • Ajouter un point : Encourage l’usage de dispositifs de type « Bail solidaire »
  • Remplacer le point quatre par « Prenne des mesures d’urgence pour remettre en location les centaines de milliers de logements vides en Ile-de-France » et supprime donc l’idée de taxation sur les logements vacants et les résidences secondaires »

Voici donc le vœu, voté à l’unanimité du conseil métropolitain :

 Vœu présenté par le Groupe des Elu.e.s Front de Gauche et Citoyens de la Métropole du Grand Paris

Relatif au plan de relance en matière de logement

Considérant le rapport 2020 de la Fondation Abbé Pierre, qui décrit, avec de 14 millions de Français en situation de fragilité par rapport au logement, dont près de 4 millions de mal-logés et près d’1 million de Français privés de logement, chaque année une situation davantage inacceptable dans notre pays ;

Considérant l’aggravation de la crise du logement en Ile-de-France depuis plus d’une décennie, avec un nombre de demandeurs de logements sociaux passé de 390 000 ménages en 2010 à 750 000 en 2020 ;

Considérant que cette crise est particulièrement aigüe au sein de l’espace métropolitain, avec 465 000 demandeurs pour 40 000 attributions l’année dernière ;

Considérant la hausse des prix de l’immobilier en Ile-de-France, 27,4% en cinq ans ;

Considérant la pandémie mondiale que nous connaissons depuis près d’un an, et qui fragilise nos concitoyens, en premier lieu les plus modestes ;

Considérant que dans le même temps, la construction de logements et en particulier de logements sociaux s’effondre, avec une baisse des autorisations en Ile-de-France de 25% l’année dernière ;

Considérant le plan de relance annoncé par le gouvernement et le fait qu’il ne comporte aucun élément traitant le logement ;

Considérant que la filière du BTP en Ile-de-France s’apprête à perdre des dizaines de milliers d’emplois au cours de l’année 2021 ;

Considérant l’abondance en Ile-de-France de ressources telles que le bois, la pierre, le chanvre, la terre crue et la paille, matériaux à même de contribuer à la construction de bâtiments environnementalement responsables ;

Considérant l’important travail réalisé par la Métropole du Grand Paris, sur l’élaboration de son PMHH, qui n’a pas encore abouti mais qui sera adopté prochainement par l’assemblée métropolitaine ;

Le Conseil Métropolitain,

EMET LE VŒU

Que le gouvernement inscrive les constructions de logements avec une attention sanitaire et environnementale et :

– Mettre en place un plan de relance d’aides économiques pour la construction de logements respectant les objectifs métropolitains en termes de lutte contre l’artificialisation des sols.

– Adopte un plan d’urgence pour le logement, en aidant la construction de logements sociaux par une aide à la pierre massive de 5 milliards d’euros à l’échelon national, pour engager la construction de plusieurs centaines de milliers de logements sociaux.

– Encourage les constructions vertueuses du point de vue environnemental, avec des bâtiments à base de matériaux bio et géosourcés, qui minimisent l’utilisation de béton.

– Encourage l’usage de dispositifs de type « Bail solidaire »

– Prenne des mesures d’urgence pour remettre en location les centaines de milliers de logements vides en Ile-de-France.

– Développe des outils efficaces de lutte contre la spéculation foncière et immobilière, à l’image des chartes promoteurs mises en place dans certaines villes, afin de faciliter la construction d’immeubles de logements de qualité à prix abordables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *