Actualités générales

J’ai signé cette tribune: Pour une Banlieue Capitale Européenne de la Culture !

Et si nos banlieues devenaient « capitales » ?!

Article paru dans Le Monde le 24/10/2020
Après Paris en 1989, Lille en 2004 et Marseille-Provence en 2013, la France prétendra une nouvelle fois à accueillir une capitale européenne de la Culture, en 2028.


Lors de l’acte fondateur de notre mouvement, une cinquantaine de participant-e-s, citoyen.ne.s de multiples domaines de la culture, de l’aménagement urbain, de l’artistique, du journalisme, de la recherche, des champs de la transition écologique, des mondes éducatifs, de l’action sociale, a décidé de travailler à l’émergence d’une candidature-archipel de villes de banlieues pour montrer à la France,
à l’Europe et au monde la richesse culturelle de nos territoires.
À travers ce projet, nous souhaitons œuvrer à la production de nouveaux imaginaires qui reconnaissent le patrimoine de ces territoires, des personnes qui le composent et de leurs identités. Il s’inscrit dans des luttes séculaires et très actuelles, celles de l’histoire sociale et migratoire, de l’éducation populaire, de l’accès au droit, de l’émancipation, afin de revisiter les enjeux centre/périphérie, mais également
de réinventer des processus d’inclusion, de démocratie, de coopération entre les territoires, dans un contexte de rivalités et de concurrence accrues entre les espaces, les individus, les énergies. Ce sont des problématiques à la fois territoriales, nationales, et plus que jamais européennes, voire mondiales.

Nous sommes convaincus qu’en s’adressant à l’Europe, en travaillant avec des partenaires européens et des citoyens de banlieues européennes, cette candidature réinvente un réel pour combattre les relégations spatiales, sociales, économiques.
Nous avons collectivement ambitionné que cette candidature se dessine, dans une véritable coconstruction entre les acteur.rice.s de ces territoires, les élu.e.s, les forces vives, mais surtout, et d’abord, les habitant.e.s engagés dans le projet. Nous posons comme cadre constitutif les valeurs que nous portons : cette candidature est un espace d’expérimentation de la Cité, une plateforme pour le
déploiement d’une ville qui se nourrit des initiatives portées sur son terrain. Elle les valorise, les fait grandir, les fait converger.

À la faveur de cet évènement international et de sa programmation artistique exceptionnelle, nous voulons que la culture enclenche des dynamiques de développement local de long terme, un véritable projet structurant pour l’avenir. Cette candidature s’inscrit dans une vision de l’art et de la culture centrés sur l’attention aux singularités, aux pratiques et initiatives de chacun·e : elle expérimente et
favorise des rencontres, crée des passerelles, de la transversalité entre artistes, acteurs sociaux, individus afin de multiplier les points de vue et construire de nouvelles réponses aux défis actuels.

Nous n’avons pas pour le moment souhaité figer un territoire susceptible d’accueillir ce projet, car l’objectif de cette aventure est aussi de susciter la rencontre des acteurs que nous sommes, et des collectivités prêtes à s’associer à cette démarche. Cette candidature ne peut se réduire à un territoire qui coïncide avec des découpages administratifs existants. En collaboration avec d’autres acteurs de
France et d’Europe, nous assumons de pratiquer une géographie de la revendication. Nous assumons de travailler à l’union de ceux qui sont dans la même communauté de pensée, qui croient fondamentalement à la dimension centrale de ces territoires de banlieue, dignes de symboliser une capitale européenne de la culture. Notre pari est d’inventer une candidature partagée, incarnée dans une constellation de villes unies derrière une ville pilote suffisamment souple et agile pour porter un projet collectif.

Avant le dépôt d’un dossier de candidature fin 2022, nous avons déjà mobilisé des partenaires économiques, scientifiques, universitaires, et associatifs. Nous travaillons d’ores et déjà sur une plateforme, et menons des ateliers dans ces périphéries de métropoles françaises, où nous sommes nés, où nous vivons et travaillons, au plus près des habitant.e.s et citoyen.ne.s, afin de cibler et cartographier des initiatives, des actions, des idées qui rapprochent les dimensions sociales, écologiques et culturelles de ces territoires.
Collectivités, associatifs, citoyen.ne.s, entrepreneur.se.s : le monde a rendez-vous ici.
Vous êtes les bienvenu.e.s !

Animakt, lieu culturel et vivant de proximité, Marie-Hélène Amiable, Maire de Bagneux, 92, Hakim
Amokrane, Zebda – Motivés, Mustapha Amokrane, Zebda – FGO Fleury-Barbara, Salah Amokrane,
Tactikollectif, Toulouse, AMULOP, association pour un musée du logement populaire sur le territoire
de Plaine Commune en Seine-Saint-Denis, Hortense Archambaut, directrice de la MC 93, Bobigny,
Pierre Ardouvin, artiste, Catherine Arenou, Maire de Chanteloup les Vignes, 78, , Antoine Aubinais,
Bellastock, Clémentine Autain, Députée de Seine Saint Denis, 93, Anissa AZZOUG, Maire-adjointe
chargée de la Culture du Kremlin-Bicêtre, Frédéric Barbe, géographe, école d’architecture de Nantes,
Aicha Bassal, adjointe au maire de Nantes, 44, Stephane Beaudet, Maire d’Evry Courcouronnes, 91,
Souad Belhaddad, militante citoyenneté possible, Emmanuel Bellanger, historien, Danielle
Bellinidirectrice des affaires culturelles de Tremblay en France, Youssef Ben Amar adjoint aux finances,
sports et politique de la Ville à Allonnes, 72, Wiam Berhouma, Maire adjointe Noisy-le Sec, déléguée
à la promotion et au développement de la culture, à l’éducation populaire et à la transmission de la
mémoire, Khader Berrekla, architecte, Habiba Bigdade, présidente de la Ligue des droits de l’homme
92, Françoise Billot, militante culturelle, Michel Bisson, Maire de Lieusaint, 77, Président Grand Paris
Sud Seine Essonne Sénart, Stéphane Blanchet, Maire de Sevran, 93, Christophe Blandin-Estournet,
directeur scène nationale de l’Essonne, Evry, Jean Louis Borloo, Ancien Ministre, Awatef Bouchet,
chargé de programmation, Yasmine Boudjenah, 1ere adjointe à l’urbanisme, Bagneux, 92, Cathy
Bouvard et Renan Benyamina, Ateliers Médicis, Clichy-sous-Bois, Jérôme Bouvier, président de
Journalisme & Citoyenneté, Anne-Claire Boux, adjointe à la politique de la ville, Ville de Paris, Philippe
Bouyssou, Maire d’Ivry, 94, Maryse Broustail, enseignante, Mantes-la-Jolie, Aurélie Cardin,
réalisatrice, déléguée générale du festival CinéBanlieue, Patrick Chaimovitch, Maire de Colombes, 92,
Christophe Chauvet, directeur de PaQ la Lune – Nantes, Tayeb Cherfi, acteur culturel, politique et
social, Isabelle Choquet, artiste plasticienne, Mariam Cissé, adjointe au maire de Clichy-sous-Bois 93,
Catherine Clarisse, Architecte, Antoine Cochain, producteur – urbaniste culturel, Alexandra Cohen et
Agathe Ottavi, Cuesta, coopérative d’urbanisme culturel, Olivier Corzani, Maire de Fleury-Mérogis, 91,
Olivier Darné, Zone Sensible, Parti Poétique, Slimane Dazi, comédien, Jean-Barthélemi Debost,
médiation scientifique et partenariat locaux, Institut Convergences Migrations, Laurent Décès,
directeur délégué de Petit Bain, François Dechy, Maire de Romainville, 93, Jean-Marc Defremont,
Maire de Savigny-sur-Orge, 91, Jens Denissen, Le voyage métropolitain-sentier du Grand Paris,
Dominique Dellac, présidente du comité départemental du tourisme 93, Karima Delli, Députée
européenne, Nicolas Delon, Encore Heureux, Vianney Delourme, fondateur Enlarge Your Paris, Bintou
Dembele, chorégraphe, directrice de la compagnie Rualité, Peggy Derder, Fumigene mag, Julien
Desprez, musicien, Alice Diop, cinéaste, MichelDuffour, ancien secrétaire d’Etat au patrimoine et à la
décentralisation culturelle, Mohamed El Khatib, metteur en scène, Nassira El Moaddem, journaliste,
Rabia Enckell, Courtoisie urbaine, Renaud Epstein, sociologue, Thierry Falconnet, Maire de Chenôve,
21, Dominique Falcoz, TdN-Arcueil, Mélanie Fioleau, La fabrique des impossibles, Nicolas Frize,
compositeur, Marjorie Fromentin, ancienne salariée du réseau Banlieues d’Europe, Jean-Philippe
Gautrais, Maire de Fontenay-sous-bois, 94, Marc Goua, Maire de Trélazé, 49, Aurélie Gros, présidente
la France Vraiment. Maire Le Coudray Montceaux, 91, Judith Grumbach, réalisatrice, Maïram Guissé,
journaliste, Mahir Guven, éditeur, Nora Hamadi, journaliste, Yasmine Hamraoui, French Impact,
François Hebel, directeur de la fondation Henri Cartier-Breson, Arnaud Idelon, président Ancoats,
Fatima Idhammou, fondatrice du restaurant 19.59, Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil, 27,
Patrick Jarry, Maire de Nanterre, 92, Louis Jésu, sociologue, Jean-Riad Kechaou, enseignant, Olivier
Klein, Maire de Clichy-sous-Bois, 93, Emmanuel Kujawski, assistant parlementaire européen, Jean-Luc
Langlais, président de la Lisière, 91, Philippe Laurent, Maire de Sceaux, 92, PascalLe Brun-Cordier,
universitaire et directeur artistique, Le Collectif Yaplusk, Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers, 92,
Gilles Leproust, Maire d’Allonnes, 72 Secrétaire général de l’association des maires de ville et banlieue
de France, Alain Lipietz, conseiller municipal Villejuif, 94, Nicolas Maisetti, chercheur contractuel en
science politique, Juliette Mant, maire adjointe en charge du développement culturel et de l’éducation
populaire, Arcueil 94, Annie Martin , travailleuse social, Malte Martin, designer graphiste, Mathias
Mary, les Hérons, Nantes, Mehdi Medjaoui, entrepreneur, Christian Metairie, Maire d’Arcueil, 94,
Christine Milleron et Solène Champroy, ESOPA, Rosa Moussaoui, journaliste, Sarah Murcia,
musicienne, Sarah Nardonne, professeur des écoles, Frédéric Nauczyciel, artiste visuel, Julien Neiertz,
Métropop, Latifa Oulkhouir et Jalal Kahlioui, Bondy Blog, Léa Pons, directrice Réseau Entreprendre
93, Fabienne Pourtein, La Maison des suds, Gilles Poux, Maire de la Courneuve, 93, Ulysse Rabaté,
président de l’association Quidam pour l’éducation populaire, Charles Robinson, romancier, Charlotte
Recoquillon, géographe et journaliste, René Réthoré, Maire de Nandy, 77, Alexandre Ribeyrolles,
directeur la compagnie Constellation, Nicolas Richard, auteur, Kevin Ringeval, production de
spectacle, Philippe Rio, Maire de Grigny, 91, Nicolas Rio, conseil en stratégie territoriale, Partie
Prenante, Abdel Sadi, Maire de Bobigny, 93, Nadia Hathroubi Safsaf, écrivaine, Rédactrice en chef du
Courrier de l’Atlas, Fari Salimy, confédération syndicale des familles des Dervallières, Eros Sana,
directeur de publication de BastaMag, Olivier Sarrabeyrouse, Maire de Noisy le Sec, 93, Emilie
Sarrazin, directrice de Rezovilles, Nantes, Mounir Satouri, député européen, Sabrina Sebaihi, adjointe
au maire d’Ivry sur Seine, 92, Aissata Seck, conseillère municipale, Bondy 93, Ines Sedikki, fondatrice
de Ghett’up, Wael Sghaïer, réalisateur, Julie Sicault-Maillé, commissaire d’expositions, Benjamin
Stora, historien, Renzo Sulli, maire d’Echirolles, 38, Valérie Suner, directrice du théâtre de la
Poudrerie, Sevran, Azzedine Taibi, Maire de Stains, 93, Serge Teyssot-Gay, musicien, Sylvie Thomas,
déléguée générale association ville et banlieue, Jean-Pierre Thorn, cinéaste, Jean Touzeau, Maire de
Lormont, 33, Taoufik Vallipuram, membre actif de Ouishare, Maud Veith, photographe, Arthur
Vincent, fondateur de Planet Citizens, Naima Yahi, historienne, Karim Yazi, metteur en scène, Raphal
Yem, animateur, Salima Yenbou, Député européenne, membre de la commission culture, Yes We
Camp, Edouard Zambeaux, journaliste
https://banlieuecapitale2028.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *