Gennevilliers

Voeu. ZFE : pour une transition écologique socialement juste

Voeu au Conseil municipal du mercredi 18 novembre 2020

Chacun est conscient de l’urgence climatique. Nous allons collectivement devoir changer : changer nos habitudes de consommation, la manière de nous chauffer et de nous déplacer. C’est une nécessité absolue de tourner la page de pratiques polluantes et fortement consommatrices d’énergie.

A l’instar d’autres métropoles dans le monde, la métropole du Grand Paris a décidé de la mise en place de la Zone à Faible Émission (dite ZFE) qui vise à progressivement interdire de circulation les véhicules les plus anciens et les plus polluants dans le périmètre à l’intérieur de l’A86.

Il y a effectivement urgence à lutter contre la pollution de l’air. C’est une urgence pour le climat, c’est une urgence sanitaire car 6 600 personnes décèdent de manière prématurée par an de cette pollution. Cette urgence doit s’accompagner de mesures d’explications, de sensibilisation et d’accompagnement. En effet, changer de véhicules est financièrement inaccessible à de nombreux ménages. Les aides actuelles misent en place par l’Etat sont inadaptées : seuls ceux qui ont les moyens de s’acheter un véhicule neuf peuvent, grâce à ces primes, compenser le surcoût.

Face à cette situation, notre ville a décidé de ne pas mettre en place la ZFE sur son territoire. Le gouvernement a décidé de passer outre en publiant un décret qui l’instaurera de fait sur l’ensemble de la métropole du Grand Paris. 

Ainsi au 1er janvier 2021, à Gennevilliers, ce sont 8 500 véhicules (crit’air 4) qui ne pourront plus circuler sous peine d’amende. En raison du contexte d’urgence sanitaire, la métropole du Grand Paris a annoncé un moratoire de 6 mois sur cette mise en œuvre (mesure qui sera soumis au vote le 1er décembre prochain).

Malgré ce moratoire, il y a urgence à mettre en place des mesures d’accompagnement des ménages les plus modestes pour une transition écologiquement et socialement juste. 

Face au silence et à l’inaction de l’Etat et de la région Ile-de-France (dont la mobilité et les transports est une des compétences principale) nous demandons :

Que l’Etat:

  • • Augmente l’aide à l’achat de véhicule Crit’Air 1 d’occasion ou neuf pour que celle-ci limite à l’équivalent de 5 mois de revenu le reste à charge avec un crédit à taux zéro sur 5 ans.
  • • Muultiplie par 5 l’aide au plan vélo. Ces 500 000 euros permettraient des mesures concrètes pour faciliter l’usage du vélo grâce à des mesures d’aide financière, d’aménagement des infrastructures ou encore de formation, pour les particuliers et les collectivités.
  • • Aide les bailleurs sociaux et copropriété pour financer le déploiement de bornes de recharge dans leurs parkings.

Que la Région Ile-de-France :

  • •  et IDF Mobilités communiquent sur les mesures d’urgences de court terme et de long terme qui vont être mises en œuvre pour adapter les réseaux de transports publics aux conséquences de l’application de la ZFE. Pour Gennevilliers, il faut adapter le réseau de transports en commun (nouvelles lignes de bus dans un premier temps) à partir de l’observation de des déplacements actuels, l’amélioration de la ligne 13 et tenir les délais pour l’augmentation des capacités du T1 (2024) et de la construction de la ligne 15 ouest (2031).
  • • Finance l’aménagement de « coronapiste » de bus (ZFEpiste) à créer dans le but de fluidifier la circulation des bus, accélérer les transports de bus publics.
  • • Crée ou participe à créer un syndicat mixte pour développer un système d’autopartage de voitures électriques en libre-service disponible dans l’agglomération parisienne.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Worth reading...
Signez la pétition: Aidons les gens à appliquer la ZFE