Gennevilliers

Message du maire de Gennevilliers aux Gennevillois-es

Madame, Monsieur, cher-es ami-es,

J’espère que vous avez passé un bon été. Notre ville, dans cette période compliquée, a redoublé d’efforts pour permettre le départ en vacances du plus grand nombre et développer des activités pour celles et ceux qui sont restés dans notre ville.

Nous avons tout fait pour maintenir des activités dans des conditions de sécurité sanitaire. Cela n’est pas simple. Permettez-moi de remercier les agents du service public communal qui ont travaillé pour cela.

Ainsi, nous n’avons pas fermé le Centre nautique, ce qui a permis de réaliser 6000 entrées cet été, les centres de loisirs ont accueilli près de 800 enfants, 117 jeunes ont bénéficié des colos, 600 personnes ont bénéficié des sorties dans les quartiers. Plusieurs milliers de familles gennevilloises qui ont ainsi pu sentir comme un air de vacances actives dans le parc des Sévines. 500 personnes ont utilisé l’OML pour vivre des vacances en dehors de Gennevilliers. 

Bref, l’été a été actif à Gennevilliers.

La rentrée arrive. Comme moi, vous entendez parler d’une possible reprise, malheureusement, de l’épidémie de Covid19. C’est ce qui m’a fait prendre comme décision pendant mes congés le port du masque obligatoire dans plusieurs lieux publics de notre ville. Je vous invite à vous y conformer car à partir d’aujourd’hui, le commissaire de police m’a informé qu’il est susceptible de procéder à des verbalisations.

Nous suivons de près la situation. Cette semaine, j’ai recensé 3 nouveaux cas de COVID sur la ville.

J’avais lancé dans ma lettre de juillet une invitation le 19 septembre à une fête, comme il est de tradition de notre ville, autour des nouveaux élu-es et pour remercier les élu-es sortants. Par mesure de précaution, nous préférons repousser à plus tard de rendez-vous festif.

Je sais que la question du port du masque, des dangers de cette pandémie sont controversés. Certains doutent voire contestent cela.  Je comprends cette posture d’autant que le gouvernement n’a jamais été clair, voire a menti sur le Port du masque et les disponibilités de test.

Mais comme responsable politique de notre ville, je ne veux prendre aucun risque. Même si tout ne dépend pas de la ville, nous devons tout faire pour protéger la population de Gennevilliers et plus particulièrement les plus fragiles. Il faut rester solidaire.

Je veux d’ailleurs remercier la population de Gennevilliers dans son ensemble, des jeunes aux moins jeunes qui, pendant le confinement, ont fait très majoritairement preuve d’une grande responsabilité, d’un grand sens de la solidarité. Je suis très fier de notre ville. On peut ne pas craindre le virus pour soi-même, mais nous devons craindre de le transmettre aux autres.

Je pense à nos parents et grands-parents, aux personnes affaiblies par d’autres maladies.

Nous devons, avec cette rentrée, continuer à faire preuve de cette solidarité et de ce sens de la responsabilité. Portons nos masques, lavons-nous régulièrement les mains, rencontrons nos parents et grands-parents sans se toucher.

Contrairement au gouvernement qui déclare les masques obligatoires mais ne les donne pas gratuitement, la ville a déjà distribué gratuitement 100 000 masques lavables et va en mettre 200 000 autres, toujours gratuitement à la disposition des Gennevilloises et des Gennevillois. Vous pouvez les retirer en mairie et dans les centres sociaux.

Nous nous préparons aussi. J’espère « pour rien ». Mais nous nous préparons à une deuxième vague. Aussi, avec l’administration communale, nous tirons un bilan de notre gestion de la crise pour corriger ce qui peut l’être et garder les bons réflexes. Nous avons reconstitué nos stocks de masques et de gels.

Avec l’équipe municipale, nous allons proposer au corps médical et paramédical, public et privé de la ville, une réunion de concertation le lundi 31 aout à 20h en visioconférence pour recueillir leur avis, essayer de mieux coordonner nos efforts.

Nous réunirons les responsables de maisons de retraite, d’EPHAD et de foyers de vie pour personnes porteuses de handicap pour faire un point sur leurs besoins et travailler à la meilleure protection possible de leurs usagers.

J’ai aussi écrit au directeur des Hôpitaux de Paris pour relancer sur Gennevilliers les équipes COVISAN qui visent à contenir l’épidémie, la mesurer et alerter, aider au confinement des personnes touchées. Je lui demande d’améliorer l’information des élues locaux sur les retours des tests afin que l’on puisse agir au mieux et au plus vite.

Comme en mai dernier, je réunirai, sous ce label COVISAN, les gardiens d’immeubles, responsables associatifs, responsables des cultes, responsables de structures municipales, responsables des foyers de migrants pour développer la vigilance citoyenne face au COVID pour protéger les plus faibles et les plus précaires.

Enfin, le confinement a aussi montré la générosité, l’engagement de nombreux gennevillois, particulièrement des jeunes. Nous allons ouvrir un lieu d’inscription pour pouvoir, en cas de besoin, mettre en mouvement des centaines de bénévoles dans notre ville.

J’espère que tous ces préparatifs seront inutiles, cela voudra dire que nous n’aurons pas eu de seconde vague. Chaque vie est précieuse, prenez soin de la vôtre et de celle des autres.

Merci de votre attention.

A bientôt.

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *