Actualités générales

Covid19: Récapitulatif des mesures prises par la Région IDF

J’ai reçu cette information du groupe Front de Gauche de la Région Idf:

« Depuis le début de la semaine, l’ensemble des élu·e·s régionaux s’est mobilisé dans le cadre des commissions thématiques dématérialisées du Conseil régional d’Île-de-France pour accompagner les grandes décisions prises par l’exécutif régional depuis le début de la crise du COVID-19.

Les détails des mesures déjà prises par la Région pour répondre à la crise sanitaire provoquée par le coronavirus sont disponibles sur le site internet de la Région (www.iledefrance.fr) qui est régulièrement actualisé (tous les liens apparaissent de manière surlignée ci-dessous)

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire,

Site internet www.frontdegauche-idf.fr

RECAPITULATIF DE TOUTES LES MESURES DEJA PRISES DANS TOUS LES SECTEURS 

* CRÉATION D’UN NUMERO D’APPEL UNIQUE (01 53 85 53 85) ET DE 4 CELLULES D’URGENCE MISES EN PLACE A LA REGION 

* MESURES PRISES DANS LE CADRE DU PLAN D’URGENCE POUR LES ENTREPRISES 

Pour aider les entreprises franciliennes à affronter la crise due au Covid-19, la Région Île-de-France, associée à l’État et Bpifrance, a pris des mesures importantes. Une cellule de conseillers dédiés a été mis en place à la Région Île-de-France pour répondre à vos questions concernant les démarches à accomplir. Les réponses aux grandes questions sont ici ainsi que dans la brochure ci-jointe.

  • Création d’un fonds solidarité Etat/Région d’1 milliard d’euros : 1.500 euros d’aide pour les entreprises de moins de 1 million d’euros de chiffre d’affaires automatique sur simple déclaration (critères en cours de précision)
  • Mise en place d’un soutien à la trésorerie des TPE et PME, avec la garantie de l’État aux prêteurs.
  • Relance du dispositif Back’up prévention, en lien avec la BPI, avec prêts à taux zéro. 
  • Création d’une plateforme régionale de solutions, en lien avec les pôles de compétitivité, concernant les dispositifs Smart région, afin de recenser les start-up qui proposent des solutions, notamment en matière de santé, d’aide aux seniors, de garde d’enfants, etc.. Mais aussi des propositions spontanées, actuellement à l’étude, concernant par exemple la production de respirateurs (imprimantes 3D) pouvant être reprises par des Fablabs franciliens ; la fabrication de masques à Saclay ; la transformation de certains outils de production pour fabriquer du gel hydroalcoolique…
  • Projet de relocalisation de certaines productions, impliquant de restructurer certaines filières, d’organiser la recherche de sites, l’assistance au recrutement, etc.

* MESURES PRISES DANS LE CADRE DE L’ENSEIGNEMENT 

(lycées, enseignement supérieur, formations professionnelles, formations sanitaires et sociales) ;

.    Élèves CAP à la seconde : 8h – 11h.    Élèves première : 11h – 14h.    Élèves terminale & de bac pro : 14h – 17h.    Élèves post bac (BTS, CPGE, CFA) : 17h – 20h·         Élèves de 6e 8h30 – 10h30·         Élèves de 5e 10h30 – 12h30·         Élèves de 4e 13h00 – 15h00·         Élèves de 3e 15h00 – 17h00

A NOTER : Les lycéen·ne·s qui n’auraient pas encore fait l’acquisition d’une tablette numérique régionale peuvent en faire la demande en se rapprochant de la direction de leur lycée selon des modalités locales. 

  • Enseignement à distance : des ressources numériques gratuites pour tous
  • Formation professionnelle : enseignement à distance et maintien des rémunérations aux stagiaires ayant débuté une action de formation au plus tard le 13 mars dernier
  • Formations sanitaires et sociales : maintien des bourses et mobilisation des étudiant.e.s infirmier.e.s rémunéré.e.s 1 300€ nets pour les 1ère année et 1500€ nets pour les 2ème et 3ème années
  • Universités : aide pérennisée aux étudiants en mobilité & délais supplémentaires prévus pour les dépôts de dossiers des étudiants

* MESURES PRISES EN FAVEUR DES ASSOCIATIONS CULTURELLLES, SPORTIVES ET SOCIALES

  • Décision de lever toutes les caducités, d’accélérer les paiements, même lorsque le projet n’a pas pu aboutir, à toutes les associations. Prendre contact avec les services concernés (covid-19-culture@iledefrance.fr ou appeler le 01 53 85 53 85)

* MESURES PRISES DANS LE CADRE DE LA RECHERCHE CONTRE CORONAVIRUS

  • Financement régional de 1 million d’euros du réseau de recherche Infectiologie de crise Reacting (programme européen Discovery) pour la mise en place rapide d’un programme de recherche clinique sur 3 000 malades avec différentes molécules dont chloroquine
  • Versement au DIM (domaine d’intérêt majeur) infectiologie de 2,5 millions d’euros

* MESURES PRISES DANS LE CADRE DE L’ACCOMPAGNEMENT DES PROFESSIONNELS DE SANTE

  • Fonds d’équipement d’urgence (10 millions d’euros / plafond fixé à 5.000 euros par praticien et 30.000 euros par cabinet)
  • Mise à disposition de moyens régionaux 

.          mise à disposition du personnel d’Île-de-France Prévention Santé Sida et de 15 véhicules régionaux afin de permettre des tournées auprès des centres d’hébergement d’urgence.

.          mise à disposition de 9.000 lits des internats des lycées franciliens pour accueillir des renforts de  professionnels de santé et les héberger à proximité de leur lieu de travail ; pour proposer un hébergement temporaire à des personnes sans-abri ; pour accueillir certains malades du Covid-19 ne nécessitant pas de soins lourds…)

.          mise à disposition de 660 lits dans les Îles-de-loisirs pour repos des personnels soignants 

  • Logements et transports pour les personnels de santé  
  • Soutien à l’association Soins aux professionnels de santé et séjours de répit en renforçant le soutien à la plateforme de Soins aux professionnels de santé afin de leur apporter un soutien psychologique (ligne d’écoute, ouverte aux soignants de toute la France et accessible au numéro vert 0 805 23 23 36)
  • 20 millions de masques commandés dont 5 millions arriveront en fin de semaine. L’objectif est de fournir en priorité les médecins, infirmiers, pharmaciens, les Ehpad, ainsi que les associations humanitaires, les agents du service public et les forces de sécurité. Ils seront distribués à la fois par le réseaux des pharmacies et des mairies… Il faut que les mairies se rapprochent de la Région.

* MESURES SOLIDAIRES POUR LES  FRANCILIENS LES PLUS VULNERABLES 

  • Soutien aux associations caritatives : 

.          Mise à disposition des associations caritatives de plusieurs tonnes de denrées non utilisées dans les lycées

.          création d’un fonds d’urgence pour les associations humanitaires (paiement sur facture) ;

.          suspension des procédures de caducité (maintien voire accélération des mesures de paiement même en cas de service non fait) ;

.          accompagnement des associations dans leur recherche de bénévoles, par, entre autre, la mobilisation des étudiants infirmiers des IFSI (compétence Région) pour venir en appui des associations humanitaires. Le niveau des rémunérations des stagiaires a été augmenté ( 1300€ net pour les 1e année, et 1500€  pour les 2e et 3e années, alors qu’actuellement fixées à 200€ dans le cadre de leur stage). 3000 d’entre eux auraient déjà répondu

  • Accueil d’urgence des personnes vulnérables : 9.200 chambres mises à disposition de l’État par la Région dans les internats des lycées, fermés aux élèves afin de proposer, entre autre, un hébergement temporaire à des personnes sans-abri pour réduire le risque de propagation du virus pour elles-mêmes et pour autrui ;
  • Lutte contre les violences faites aux femmes : Mobilisation du Centre Hubertine-Auclertorganisme régional pour l’égalité femmes-hommes, pour  répondre aux femmes en danger en Île-de-France : retrouvez contacts et lieux d’écoute. 

RAPPEL – VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

En cas de danger pour vous, une proche ou une voisine

Appelez la police/gendarmerie au 17 (accessible 24h/24, 7j/7). En cas de difficulté pour appeler en toute confidentialité, contactez le numéro d’urgence 114 par SMS : 

Si vous vivez des violences conjugales et que vous souhaitez fuir, vous pouvez appeler le 115 (hébergement d’urgence).

Pour une écoute et des conseils : appeler le 3919 «  Femmes Violences Information » (numéro d’écoute anonyme et gratuit, du lundi au samedi de 9h à 19h)

POUR INFORMATION

* TRANSPORTS FRANCILIENS 

La Région et Ile-de-France Mobilités ont fait le choix de maintenir le réseau en fonctionnement sur tout le territoire, mais de manière réduite. IDFM a créé une cellule de crise avec la RATP et la SNCF qui se réunit tous les matins, pour faire le point sur les difficultés quotidiennes.

  • Nettoyage des infrastructures : Trois décontaminations des rames et des bus par jour ;
  • Par mesure d’hygiène, arrêt de la vente des tickets dans les bus ;
  • Fréquentation de seulement 10 % des transports donc l’offre a été abaissée à 30 % (1 RER par heure de « pointe ») ;
  • Renforcement de l’information aux voyageurs et priorité donnée à la sécurité sanitaire sur toute autre considération ;
  • A prévoir : suspension de certaines lignes car le nombre de malades parmi les agents RATP ou SNCF ne cesse de croitre ;
  • Travaux : certains travaux de maintenance dans les transports doivent être maintenus afin d’éviter l’arrêt total des transports ou de reporter des travaux, au mieux dans un an, alors qu’ils sont essentiels à l’infrastructure globale des transports franciliens.

* AGRICULTURE

  • Continuité des aides aux professionnels de l’agro-alimentaire qui pourront bénéficier des aides régionales sur le développement économique.
  • Création d’une cellule de crise État Région sur la question agricole.
  • Maraichage : la région accompagne les producteurs devant affronter l’absence de main-d’œuvre (difficulté de recruter compte tenu des consignes de confinement, et l’absence de protections) et la fermeture des marchés. Le développement de la vente directe à la ferme, et des livraisons à domicile sont aussi à l’étude, en lien notamment avec le MIN de Rungis.
  • La redistribution des invendus vers les associations d’action sociale est également à l’étude
  • Elevage : ce secteur connait également des difficultés, liées en partie aux fermetures des restaurations collectives. Certaines laiteries sont à 10% de fonctionnement.

D’une façon générale, il y a un risque de pénurie de certains produits frais après la crise, notamment sur le secteur maraicher qui connait actuellement des difficultés à préparer les prochaines récoltes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *