Gennevilliers

Discours d’Anne-Laure Perez, maire adjointe lors de l’inauguration du Parc des Chaussons

Inauguration du Parc des Chaussons – 5 novembre 2016

Mesdames, Messieurs, Bienvenue à Gennevilliers, Bienvenue dans le quartier REPUBLIQUE

C’est pour nous un grand plaisir que d’être ici pour inaugurer le Parc des Chaussons en plein cœur du nouveau quartier REPUBLIQUE

Votre présence, celle des élus de l’ensemble des composantes du Conseil Municipal, celles des entreprises et des sociétés qui ont contribuées à la construction de ce quartier et de ce Parc, témoigne de l’investissement de tous dans ce projet d’envergure.

En effet c’est en 2006 à la fermeture définitive des Usines Chaussons que nous avons démarré l’aventure Ecoquartier. Après avoir détruit l’emploi, Renault avait la prétention de faire de ce site une opération immobilière juteuse. La ville a alors engagé un bras de fer avec l’entreprise Renault pour acheter le terrain et ainsi éviter la spéculation immobilière.
Et dès 2008, avec la SEMAG, dont je salue et je remercie la présence aujourd’hui de sa directrice Zohra Elbaz, la ville a donc commencer à travailler le projet du seul « Ecoquartier pour Tous » de l’Ile de France.

J’insiste sur le terme Ecoquartier pour tous, parceque OUI c’est le seul éco-quartier en IDF qui compte 50% de logements sociaux et 50% en accession à la propriété. Dans un contexte plus que difficile aujourd’hui ou tout nous interdit de construire du logement social, nous sommes fiers de pouvoir proposer aux Gennevillois un parcours résidentiel et des logements de qualité, qui leur permettent de rester à Gennevilliers. J’en profite pour saluer ici la présence de Marc Hourson et la direction de l’OPH, sans oublier l’accession sociale à la propriété avec notre coopérative boucle nord de la Seine et sa présidente Isabelle Massard.
Un Ecoquartier pour Tous raccordé à la chaufferie biomasse avec la volonté d’une gestion énergétique maitrisée. Un Ecoquartier dont les Equipements Publics sont de haute qualité environnementale.
Un Ecoquartier pour Tous avec une exigence forte en matière d’architecture et de matériaux utilisés. Grâce à la pugnacité de Jacques Bourgoin, le maire précédent et de Roland Muzeau, ancien 1er adjoint à l’aménagement et ancien président de la SEMAG, qui ont été les maitres d’œuvre de ce quartier, nous avons obtenu une démarche environnementale pour toutes les constructions, la diversité des matériaux utilisés, des respirations urbaines à travers chaque bâtiment, une majorité de logements traversant, la végétalisation d’un partie des toitures, et l’installation d’un Parc pour tous en cœur de quartier. En 2010, ils ont fait adopter par le conseil municipal la Charte de qualité environnementale après 6 mois de concertation avec la population.
Merci à eux.

Comme prévu depuis 2008 dans le projet du quartier, le dernier programme en accession verra bientôt le jour sur le LOT 12 qui borde l’avenue Gabriel Péri.

Cet Ecoquartier et aujourd’hui intégré dans un quartier plus large comprenant la rue Clara Zetkin et la cité AUBRUN, que nous avons nommé le quartier REPUBLIQUE, à l’unanimité du conseil Municipal.
Un quartier qui malgré sa toute jeunesse porte déjà en lui les symboles de l’histoire des habitants de notre ville : la presse BLISS installée au croisement des avenues Gabriel Péri et République met en avant l’histoire de Gennevilliers et son passé ouvrier. Histoire dont nous sommes fiers et je vous invite à vous arrêter devant les boites à mémoire que nous avons réparties sur l’ensemble du quartier comme des traces du passé social et économique de ce lieu. Et puis, une peu plus loin, La place du 17 octobre 1961 qui marque ainsi la volonté de la ville d’inclure en son sein toute l’histoire des Gennevillois.
Dans une période où les valeurs de la République : liberté Egalité Fraternité sont menacées, nous voulons réaffirmer ses principes à travers ces symboles.

C’est donc fort de cette histoire populaire que nous voulions dénommer le Cœur du Quartier : Parc des Chaussons. Du nom des ouvriers qui, pendant des années ont fait l’histoire de notre ville et de notre pays, par leur travail et les luttes sociales qu’ils ont menées.
Beaucoup à Gennevilliers ont en mémoire la fabuleuse image de Lucien Lanternier alors maire de Gennevilliers et des élus assis devant les CRS à l’entrée de l’Usine pour empêcher la sortie des machines. C’est par ce combat que « Les Chaussons » ont retardé les velléités patronales à fermer le site et supprimer des emplois.
Il y a 41 ans exactement, en 1975, les ouvriers de ce site, soutenus par la municipalité, entamaient une longue grève de 55 jours pour l’amélioration de leur condition de travail. J’en parle avec émotion car 1975 c’est mon année de naissance et c’est grâce à eux et leurs luttes qu’aujourd’hui, les salariés de ma génération peuvent profiter d’une cinquième semaine de congés payés, d’avancées salariales importantes notamment en matière d’égalité hommes-femmes, de la baisse du temps de travail et d’un secteur économique très dynamique sur notre ville.
Donner leur nom à ce parc c’est ne jamais oublier qu’ils ont chaque jour apporté leur pierre à notre ville, à notre pays, à notre société. Je sais que certains sont là parmi nous, je voudrais les saluer fraternellement au nom de toute l’équipe municipale, de tous les gennevillois et les remercier pour l’ensemble de ce qu’ils nous ont apporté.
Un parc donc, de 6500 m2 qui complète les espaces verts de la ville. Savez vous qu’à Gennevilliers, il y a 18 m2 d’espaces verts publics par habitants, 4 fois plus qu’à Clichy et 9 fois plus qu’à Asnières.

Ce parc est divisé en plusieurs entités : un jardin d’entrée, une grande pelouse, une aire de jeu, une futaie arborée, une prairie permettant de déambuler, et enfin des jardins collectifs dont je sais que déjà des habitants, des enseignants et des puéricultrices des crèches municipales élaborent un projet de jardins partagés pour les enfants mais aussi pour créer du lien social sur le quartier.

Ce Parc sera accessible par 3 entrées, les végétaux plantés sont basés sur l’interaction de la faune et la flore pour respecter la biodiversité. Je ne suis pas une spécialiste de la flore mais j’ai en tête, deux noms d’arbres qui sont plantés : le PRUNUS MERISIER DES OISEAUX et le PRUNUS CERISIER DE SAINT LUCIE. Gageons qu’avec des noms aussi sympathiques, ces arbustes nous donnent de belles fleurs agréables à regarder. L’arrosage intègre la récupération des eaux pluviales des toitures des bâtiments entourant le parc dans un bassin enterré sous le parc. L’éclairage se fera par projecteurs à LED le long des cheminements.

Un parc qui je l’espère verra des générations de petits gennevillois apprendre à marcher et des générations de parents et grands-parents apprendre à marcher à leurs enfants.

Je tiens à remercier les partenaires qui ont permis à ce projet ambitieux de voir le jour :

L’ATELIER 2/3/4 et le BERIM pour la maitrise d’œuvre, les entreprises VIATER, SMDA, COLLIN Frère et IMMOBAT pour la réalisation du Parc
Ainsi que les services de la ville, la direction des projets opérationnels la direction de l’environnement et leurs équipes.

Merci à tous pour votre engagement au service du public pour faire que notre projet commun prenne sens sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *