Gennevilliers

Expulsions locatives : Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers convoqués au Tribunal.

LogementJeudi 28 avril à 10h, le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise convoque le Maire de Gennevilliers pour statuer sur la requête en suspension introduite par le Préfet des Hauts de Seine, à l’encontre de l’arrêté municipal interdisant les expulsions locatives des ménages de bonne foi pour raisons économiques.

Cet arrêté, pris le 1er avril dernier, sur mandat du Conseil municipal réuni le 30 mars a pour objet de suspendre toutes les expulsions locatives de familles Gennevilloises, de bonne foi, en situation de difficultés économiques tant que toutes les solutions préventives permettant d’empêcher l’expulsions non pas été prises et qu’une proposition de relogement ou d’hébergement n’a pas été faite à la famille concernée.
Cet arrêté vise à limiter la pratique indigne de notre société de droit des expulsions locatives, qui jettent à la rue des familles, parfois des enfants, simplement parce qu’elles n’ont pas de moyens suffisants pour payer leur loyer.
La grave crise économique que nous traversons, et dont la cause résulte de la société capitaliste dans laquelle nous vivons, entraine montée du chômage, cherté des loyers, précarisation.
En 2015, 941 ménages étaient en situation d’impayés de loyers, 276 en procédures d’expulsions, 29 ont été réalisées par le Préfet.
Patrice Leclerc, Maire et les élus de Gennevilliers refusent que le droit au logement soit ainsi bafoué. Ils demandent que les familles, en situation économiques et sociales difficiles soient considérées avec dignité.

Patrice Leclerc
Maire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *