Gennevilliers

Le député PS manipule les élu-es Ps de Gennevilliers qui dérapent en vous désinformant !

Communiqué du groupe des élu-es Front de Gauche de Gennevilliers

Le député PS manipule les élu-es Ps de Gennevilliers qui dérapent en vous désinformant !

Un communiqué de presse des élus socialistes locaux sur les finances du Territoire veut faire porter sur le PCF et le Front de gauche la responsabilité de sa politique au niveau national. Nous ne comprenons pas bien l’intérêt de cette guéguerre sans fondement, si ce n’est essayer de faire diversion sur des légitimes mécontentements de la politique du gouvernement soutenue par le député PS. Les élus front de gauche suggèrent donc aux élus socialistes de garder leur autonomie à l’égard d’une politique nationale et d’un député dont la politique est honnie à Gennevilliers comme dans le pays.

Non le « plus c’est gros plus ça passe » ne marche pas à tous les coups.
Faire croire que le paiement de 1 million d’euro de Gennevilliers au Territoire est de la responsabilité des seuls élu-es Front de gauche est un gros mensonge. Ce qui est vrai c’est que Gennevilliers a négocié pour ne pas payer 2,8 millions ! Les élus socialistes de Gennevilliers le savent puisque cela a été discuté en bureau municipal sans qu’ils ne disent une opinion différente sur ce sujet. Y aurait-il deux discours aujourd’hui ?

Oui, la loi a exonéré Gennevilliers, Villeneuve la Garenne et Argenteuil de la contribution au FPIC. Mais ce qu’oublient de dire nos amis socialistes, c’est que la même loi demande à notre territoire de payer cette exonération à la place des communes. Le Territoire obtient ses recettes de qui ? Des communes ! Autant dire ce que l’on vous donne d’une main va vous être repris de l’autre.

Dans un premier temps, il a été demandé à Gennevilliers de reverser 2,8 millions d’euros au territoire. Dans un rapport de force de 6 maires de droite contre un seul de gauche, nous avons obtenu de ne verser que 1 millions d’euros. Somme qui était provisionné dans la préparation budgétaire gennevilloise comme cela a été vu en bureau municipal et sans incidence.

C’est à partir d’un accord entre les députés et sénateurs Républicains/Socialistes que la loi Métropole a été votée et qui a conduit à une majorité de droite à la Métropole et de notre territoire. C’est à la demande du PS, comme de toutes les autres composantes politiques, qu’il y a un accord pour que les exécutifs des territoires comme de la métropole soit composés de représentant d’exécutif. C’est la raison pour laquelle le PS a refusé Nathalie Kosciusko-Moriset à l’exécutif de la Métropole. Ce sont donc les mêmes principes qui sont appliqués dans notre territoire. Ce n’est donc pas de la faute des élus front de Gauche si, à cause de la politique gouvernementale, toutes les villes socialistes dans les Hauts-de-Seine et Argenteuil ont été gagnées par la droite aux dernières municipales. Et donc que le parti socialiste ne fait partie d’aucun exécutif, à part Gennevilliers dans notre territoire. Le PS ne doit pas avoir deux discours, un à la Métropole et les autres Territoires et un autre discours à Gennevilliers.

La chute de 15 millions d’euros dans les recettes de la ville de Gennevilliers n’est pas le résultat des décisions du territoire mais des votes du député PS à l’assemblée nationale validant les décisions gouvernementales de coupes budgétaires pour les communes.

Ce n’est pas grandir la politique que d’agir ainsi. Pour leur part, les élus Front de Gauche sont soucieux de travailler avec tous les élus de la majorité municipale, dans leur diversité et nos désaccords sur la politique nationale, pour mettre en œuvre le programme municipal adopté par les Gennevillois.

 

Pour juger par vous-même, en pièce jointe le communiqué des élus PS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *