Gennevilliers

Intervention du maire de Gennevilliers sur les régionales au Conseil municipal du 16 décembre 2015

A Gennevilliers la gauche a bien résisté puisqu’elle réalise 68 ,55% au second tour, et nous pouvons nous féliciter que la participation en augmentation a permis de diminuer de 3 pt le FN en le mettant à 13,5%, en troisième position derrière la droite républicaine. Cela après un premier tour où le Front de gauche recueille 31,9%, le PS 20,7%, Europe écologie les verts 5,8%, la liste conduite par notre collègue Nasser Lajili, 3,86%, le FN : 16,64%, les républicains, 9,87%.

J’en profite pour féliciter notre collègue Brice N’Konda élu conseiller régional sur la liste les républicains/UDI avec Valérie Pécresse. Malgré les 9,87% à Gennevilliers, le score de la droite régionale lui permet d’être élu. Bravo !

La gauche reste majoritaire dans notre ville. C’est la démonstration qu’avec une politique bien à gauche, proche des gens, respectueuse des engagements pris, on peut résister mieux qu’ailleurs.
Je me félicite que le FN n’ai pas pu remporter une seule région. Par contre comme beaucoup d’entre vous, les résultats de ces élections m’inquiètent pour l’avenir de notre pays. Il s’agit d’une grave alerte sociale et démocratique pour la France.
Ces résultats ne sont pas de bon augure pour les gennevilloises et les gennevillois dans leur diversité. Nous ferons tout pour les protéger.
Le barrage au Front national a eu lieu mais il ne faut pas croire que nous avons un problème de digue, de hauteur de celle-ci par un rassemblement plus large de partis. Le problème est plus grave, il faut arrêter la politique qui conduit à la montée du front national, il faut changer de politique.
Il faut cesser de jouer avec le FN dans les médias, entre forces politiques dans le cadre de la préparation des présidentielles.
Il faut relancer le débat d’idées politique, projet de société contre projet de société. Il faut reconstruire les solidarités, reconstruire le sentiment d’appartenir à une même communauté de salariés, à une même couche populaire pour regagner la force d’agir contre la confiscation par les boursicoteurs des richesses créées dans notre pays.
Il faut vraiment tirer les leçons de ces politiques gouvernementales, de ces lois votées à l’Assemblée nationale qui ont pour résultat une montée du vote FN, des victoires de la droite.
Il faut tirer les leçons de l’échec. Après 2012 la gauche avait tous les pouvoirs, 21 régions sur 22, une majorité de grandes villes, une grande majorité des départements, l’Assemblée nationale et le Sénat. Jamais la gauche n’avait connu une telle situation pour arriver aujourd’hui à ce gâchis.
Aujourd’hui la déception est telle que la droite récupère un à ces lieux et va avoir en plus la majorité à la métropole de Paris, du territoire et de la Région.

Il faut s’occuper de la vie des gens, l’améliorer, recréer de l’espoir par des actes concrets.
Pour notre part et pour ce qui est de notre responsabilité municipale, nous réaffirmons, dans un contexte encore plus difficile, notre volonté de développer, embellir notre ville au cœur du grand Paris, sans exclure personne. Les gennevilloises et les gennevillois peuvent compter sur la majorité municipale pour défendre leurs intérêts, ceux de notre ville, sur notre volonté de les faire respecter, d’agir contre toutes les stigmatisations pour favoriser le vivre ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *