Actualités générales

Patrick Devedjian a voulu supprimer le Pass92 en direction des collegiens

faucillonL’opposition du groupe Front de Gauche et Citoyens fait fléchir la droite !

Patrick DEVEDJIAN a soumis aujourd’hui au vote de l’assemblée départementale son projet de budget pour l’année 2016. Les coupes budgétaires s’annoncent très douloureuses pour l’ensemble des Altoséquanais.
Notre avons découvert, en prenant connaissance de ce document, que le dispositif « Pass Hauts-de-Seine » avait tout bonnement été supprimé du projet départemental. Exit donc la possibilité pour tous les collégiens du département de bénéficier d’une aide à la pratique sportive et culturelle, exit aussi l’enveloppe de 2,2 millions d’euros qui était allouée par le département à ce dispositif.

Le groupe Front de Gauche est intervenu pour dénoncer avec vigueur cette décision injuste qui n’a fait l’objet d’aucun débat ni avec les élus départementaux, ni avec les principaux acteurs concernés.
Si une telle délibération venait à être adoptée par la majorité de droite, ce sont près de 1000 clubs et associations du territoire altoséquanais qui seraient imputés d’une partie de leurs adhérents. En effet, 45 000 collégiens bénéficiaient actuellement de ce dispositif qui leur permettait de pratiquer des activités après la classe et pendant les vacances.
Pour se justifier, Patrick DEVEDJIAN a affirmé que 90% des bénéficiaires du Pass Hauts-de-Seine l’étaient par « effet d’aubaine » et que leurs familles pouvaient très bien payer les adhésions aux clubs sportifs et culturels sans l’aide du département.
La droite affiche son mépris pour les 45 000 jeunes de toutes les communes du département. Il ne s’agit pas pour leurs familles de profiter d’un dispositif mais bien de bénéficier d’un droit d’accès au sport, à la culture et aux pratiques artistiques. Il s’agit là d’un vecteur d’épanouissement, d’intégration et de développement du lien social : c’est donc un droit qui se doit d’être universel.
La mobilisation des élus de notre groupe a permis de faire fléchir la droite départementale qui semble désormais vouloir revenir sur son projet. Il est proposé la constitution d’un groupe de travail pour réfléchir à l’avenir du Pass Hauts-de-Seine l’an prochain. En revanche, notre proposition de prévoir dès à présent une enveloppe budgétaire pour assurer la continuité de ce dispositif lors de la prochaine rentrée scolaire a été rejetée. Nous le regrettons.
Nous nous sommes portés volontaires pour participer à ce groupe de travail au sein duquel nous porterons la voix des clubs sportifs, des associations culturelles et des familles bénéficiaires.
Nous souhaitons le maintien de ce dispositif et son amélioration pour renforcer encore davantage l’accès au sport et à la culture de tous les jeunes du département. Les familles les plus en difficulté ne pouvaient solliciter cette aide car leur reste à charge était encore trop important au regard de leurs revenus. C’est donc bien un renforcement du dispositif qui est nécessaire, et non sa suppression.
Ce sont ces exigences que nous continuerons à porter avec détermination au sein du groupe de travail dédié et de l’hémicycle départemental.

Marie-Hélène Amiable, Elsa Faucillon, Laureen Genthon,
Patrick Jarry, Gabriel Massou, Pierre Ouzoulias

Conseillers départementaux du groupe Front de Gauche et Citoyens Parti Communiste Français – Gauche Citoyenne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *