Gennevilliers

Solidarité avec les salariés d’Air France- Voeu du Conseil municipal de Genneviliers

Conseil municipal du mercredi 18 novembre 2015 – Vœu proposé par Monsieur le Maire

SOLIDARITE AVEC LES SALARIES MENACES DE LICENCIEMENT DONT PASCAL MAQUET, GENNEVILLOIS, SYNDICALISTE CGT D’AIR FRANCE

Au lendemain de la session du 5 octobre du Comité central d’entreprise où 2 900 suppressions d’emplois ont été annoncées, les médias ont fait leurs choux gras des actes de violence isolés qui ont eu lieu lors de l’immense et pacifique journée de mobilisation des salarié(e)s d’Air France.

La direction d’Air France veut faire un exemple pour empêcher la mobilisation des salariés qui refusent d’être sacrifiés sur l’autel des profits (480 millions d’euros de bénéfice net).

Pascal Maquet fait partie des 6 salariés, traités comme des « voyous », sortis de chez eux à 6 h du matin par la police, placés 30 h en garde à vue, sans salaire depuis le 12 octobre, déférés devant un magistrat du parquet et jugés le 2 décembre en correctionnelle. Pourtant, rien ne prouve la participation de ces salariés à la dégradation des chemises des dirigeants d’Air France. Au contraire, Pascal Maquet est en vidéo en train de frayer un chemin vers la sortie aux dirigeants.

Le Conseil municipal rejette cette injustice, cette criminalisation de l’action syndicale, ce mépris à l’égard de personnes qui défendent leur emploi. Gennevilliers affirme au contraire son total soutien et est solidaire de Pascal Maquet et de ses 5 autres camarades.

Le Conseil municipal propose aux habitants de s’associer à la collecte de soutien pour aider au financement des frais du procès pour les salariés et pour compenser leur perte de salaire. Tous ensemble, ils peuvent verser dans les urnes mises à votre disposition en Mairie, à l’espace Grésillons, au centre Aimé-Césaire, chèques à l’ordre de « Syndicat CGT Air France ».

 

Voeu adopté par les groupes Front de gauche, Gennevilliers écologie, Pour une ville unie au service de tous, les Républicains. Deux abstentions. Les groupes PS et Indem UDI refusant de participer au vote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *