Gennevilliers

Courrier à Myriam El Khomri après notre délégation avec les associations

Madame la Secrétaire d’Etat,

Je tiens par la présente à vous remercier très sincèrement de votre accueil et votre disponibilité suite à notre demande de rencontre sur les subventions « politique de la ville » des associations.

Nous ne partageons pas la même analyse sur la situation faites aux associations Gennevilloises mais j’ai apprécié votre franchise et votre volonté de trouver des solutions.

Je ne crois pas qu’il y a un problème de communication, de transparence, ou d’administration préfectorale mais bien un problème d’enveloppe budgétaire insuffisante en fonction des besoins et de choix contestables sur la prise en compte du potentiel fiscal de la collectivité locale sans tenir compte des besoins sociaux de la population.

L’enveloppe politique de la ville pour Gennevilliers a diminué de 138 640 euros en 2015 par rapport à 2014, tout comme elle a diminué de 1 million sur l’ensemble du département des Hauts-de-Seine. Vous argumentez que c’est un moyen de donner plus là où il y en a besoin. Nous entendons l’objectif tout en pensant qu’il y a de forts besoins dans notre ville.

J’apprécie votre annonce d’une possibilité de moyens supplémentaires au titre de la réussite éducative dans le cadre du REP+ ainsi que votre demande que soit réexaminé, association par association, la possibilité de financements supplémentaires en mobilisant « le droit commun ». Il en est de même sur votre annonce de fonds supplémentaires prévus par la DRAC en direction des quartiers prioritaires.

Vous avez bien entendu les difficultés que pourraient connaître notre commune pour compenser les baisses de subvention de la politique de la ville du fait des baisses concomitantes des dotations de l’Etat à la commune.

Compensations que notre ville a déjà engagé sur le PRE car en 2015 la ville verse 551000 euros (hors locaux et fluides) contre 357 000€ de subventions de l’Etat, en 2012 l’Etat versait 470 000€ et la ville 414 000€. Chacun vérifiera que les courbes ne vont pas dans le même sens selon le partenaire.

Je rappelle que lorsque l’Etat, dans le cadre de la politique de la Ville, verse 680 000€ aux associations et acteurs du PRE, la ville de Gennevilliers verse, pour sa part, à ses mêmes associations 2 567 633 euros dans le cadre du contrat de ville et du droit commun.

Je sors plus optimiste de cette réunion avec vous que je n’y suis rentré. Cela d’autant plus après l’annonce de votre Directeur de cabinet qui propose pour l’an prochain de pondérer le potentiel fiscal de la ville pour mieux prendre en compte les difficultés sociales des habitants de notre commune.

Je vous remercie de votre engagement au service des quartiers populaires.

Soyez assurée, Madame la Secrétaire d’Etat, de mes sentiments les plus respectueux.

Dans l’attente de votre réponse,

Je vous prie de croire, Madame la Secrétaire d’Etat, en l’assurance de ma haute considération.

Patrice LECLERC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *