Gennevilliers

Grande boucle Nord de la Seine : Un territoire solidaire ou d’égoïsmes ?

Communiqué de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers

Monsieur le Préfet de Région a présenté lors de la dernière réunion du Conseil des élus deux cartes servant d’hypothèses concernant le périmètre du futur territoire dans la boucle nord des Hauts-de-Seine :
• Le premier périmètre proposé correspond à la demande des maires de Gennevilliers et Nanterre, qui souhaitent avec 11 autres maires de ce secteur, un territoire solidaire de Rueil-Malmaison à Villeneuve-la-Garenne. Il doit permettre un projet territorial contribuant au développement de la Défense et des zones d’activités économiques de Gennevilliers, au service d’une métropole rayonnante et solidaire.

• Le second projet, en revanche, conduirait à couper en deux le territoire souhaité, optant ainsi pour le projet du Maire de Neuilly. Ce dernier souhaite un projet rassemblant d’un côté les villes autour de la Défense et de l’autre celles, avec Argenteuil, proches de Gennevilliers. Cette division fait le choix d’une métropole au service de de la finance.
Quelle option retiendra finalement dans les prochains jours, Monsieur le Préfet de Région qui doit proposer en accord avec le Premier Ministre le périmètre des futurs territoires ?

J’attire l’attention du gouvernement sur les conséquences pour les populations de ces options et leur signification politique.
Choisir la proposition du Maire de Neuilly, c’est empêcher un développement solidaire des territoires entre Villeneuve-la-Garenne et Rueil-Malmaison, avec Argenteuil. C’est composer un territoire où une richesse extrême coexisterait égoïstement à coté de territoires populaires qui ont des besoins financiers pour leur développement et la réduction des inégalités.

Ainsi, le territoire « dit périmètre A4 » ou «Pôle de la Défense », présenté par Monsieur le Préfet, dénombre (hors Garches et Vaucresson,) 11 714 redevables de l’ISF (dont 5 640 pour Neuilly) Ce territoire contient 5 quartiers prioritaires, tous à Nanterre. Le périmètre A5, réduit à la Boucle Nord avec Argenteuil, compte lui 1 412 redevables de l’ISF et 19 quartiers prioritaires. Ces deux territoires, l’un à coté de l’autre se tourneraient le dos durablement et dangereusement.

Je souhaite, que le gouvernement n’opte pas pour un projet de développement du territoire égoïste. Je me prononce pour un projet de développement économique, social et humain autour de la ligne 15 du Grand Paris. Il doit permettre d’articuler la croissance des deux pôles économiques complémentaires de la Défense et de Gennevilliers, pour construire un territoire solidaire, dans une métropole elle-même solidaire.

Associée aux 15 communes, la Défense s’ouvrirait ainsi aux villes qui composent son environnement immédiat mais aussi aux autres communes, avec lesquelles les points de contacts et les modes de coopération seraient plus nombreux et féconds. Ce projet ouvre en outre une réflexion globale permettant de conforter les perspectives d’aménagement dans des communes à fort potentiel de réserves foncières mais qui ne pourront se développer qu’avec le concours financier et technique de la Boucle unie. Ce bassin de vie verra sa cohérence encore renforcée avec le développement de l’offre de transports en commun.

Gennevilliers le 27 mai 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *