Gennevilliers

Emploi, des chiffres qui parlent d’eux memes

Lors du conseil municipal du 20 mai nous avons fait le points sur la dynamique économique de Gennevilliers. Un prochain conseil sera consacré à l’insertion dans l’emploi. L’occasion de rendre hommage au travail des équipes municipales précédentes. Un moyen aussi de démontrer que l’opposition critique souvent sans connaitre la réalité.

– 30% des gennevillois habitent et travaillent à Genneviliers quand ce chiffre n’atteint que 19% de moyenne dans les autres villes de la boucle Nord. La preuve que la venue d’entreprise joue un role positif.

– En 2000 il y avait 1 381 étalissements et 27 141 emplois

– EN 2013: il y a 1 935 établissements et 43 378 emplois

soit une augmentation de près de 60% du nombre d’emplois présents sur la commune en 13 ans après une baisse de 30% entre 1992 et 1999

 

Reste que malgré ses bons résultats nous avons un fort taux de chomage et particulièrement dans la jeunesse. Il serait pire si nous n’avions pas travaillé ainsi. Il nous faut donc poursuivre nos efforts pour accueillir d’autres entreprises, mettre mieux en adéquation l’emploi et les demandeurs d’emploi, travailler sur la qualification, développer les mesures d’insertion…

Sur le commerce:

En 2000 il y avait 294 commerce de proximité, il y en a 340 en 2015

En 2000, il y avait 2 marchés, il y en a 3 en 2015

Et cela va encore progresser dans les prochaines années avec les mesures que nous prenons pour réimplanter du commerce de proximité.

Voilà la réalité, des résultats de l’action municipale. Ces résultats seraient bien meilleurs si patronat et gouvernement développait une politique de l’emploi et non de la rentabilité financière. Pour ce qui est de notre ville, fort de la qualité de notre bilan, nous allons poursuivre pour toujours améliorer sans oublier les luttes nationales indispensables à mener. Chacun sait qu’en matière d’emploi et de pouvoir d’achat, l’essentiel se gagne à l’échelon du pays.

 Trop de gennevilloises et de gennevillois souffrent du chomage ou de bas revenus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *