Gennevilliers

Gennevilliers; Intervention de Patrice Leclerc, lors de la proclamation des résultats

Je remercie les villénogarennois de toutes opinions qui ont su se rassembler, quel que soit leur vote au premier tour pour s’opposer aux FN. Le résultat à Villeneuve est très bon. Bravo à vous toutes et tous.

Merci aux gennevilloises et aux gennevillois qui ont su infliger une défaite sans appel à l’extrême droite.
Ici ce n’est pas la haine, ici nous voulons une société de générosité, une société de solidarité, de justice sociale. Ici nous luttons pour mieux vivre. Ici le front national n’a pas sa place.

Ce deuxième tour, où nos candidats rassemblent plus que le total des partis de gauche du premier tour confirme l’excellent résultat du premier tour.
Ici, nous sommes bien en terre de résistance, en terre de lutte pour le mieux vivre.
Ce très bon résultat local ne doit pas cacher nos raisons d’inquiétudes par les résultats au niveau national. La gauche connaît une déroute, le PS perd ce qu’il a mis 20 ans à gagner. La droite est en progression et l’extrême droite surfe sur les incapacités de la gauche à répondre aux besoins du peuple.
Je suis très inquiet car ce soir le premier Ministre n’entend rien et dit qu’il va continuer sa politique d’austérité. Il dit « on ne change rien ». Pourtant c’est sa politique qui est sanctionné au premier comme au second tour de ces élections.
Monsieur le premier ministre, il faut écouter le peuple et pas les patrons. Il faut relancer le pouvoir d’achat, il faut relancer l’emploi. Il faut agir pour les droits des salariés et pas pour mettre en oeuvre la loi Macron. Il faut écouter la jeunesse qui souffre, les retraités qui en ont assez des sacrifices. Il faut se faire applaudir par le peuple et pas par le MEDEF.

J’en appelle, je tends la main, aux électrices et électeurs écologiques, socialistes, communistes, front de gauche, aux abstentionnistes pour construire ensemble une alternative politique. Nous n’avons pas d’autres choix que nous rassembler pour une autre politique. Ce travail est devant nous.

Ce soir avec Jacques Bourgoin, nous sommes particulièrement heureux de passer le relais de nos mandats de conseillers généraux à Elsa Faucillon et Gabriel Massou. Nous allons avoir des élus qui vont défendre les dossiers de nos villes. Des élus de proximité, proches des gens, qui, quel que soit le gouvernement, la direction du département, seront du coté des habitantes et habitants de nos villes. Avec Elsa et Gaby nous avons deux élus de terrain, deux élus qui, à partir d’aujourd’hui, seront les élus de tous les habitants de nos deux villes, des élus au service de toutes et de tous.

resultats2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *