Gennevilliers

Garantie du Préfet des Hauts-de-Seine : pas d’OIN à Gennevilliers

rueLe Comité interministériel du 13 octobre a décidé la mise en place d’opérations d’intérêt national (OIN) dite multi-sites pour atteindre l’objectif de construction de 70 000 logements par an en Ile-de-France. Gennevilliers est annoncée par la presse dans ce dispositif.

La ville de Gennevilliers se félicite d’être retenue parmi les cinq sites prioritaires, mais s’est immédiatement inquiétée sur les conséquences de l’intervention de l’OIN qui pourrait la déposséder du pilotage d’opérations qu’elle conduit déjà. L’OIN est en effet une procédure qui transfère à l’Etat la compétence aménagement.

Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers s’est entretenu avec Monsieur le Préfet des Hauts-de-Seine qui lui a donné l’assurance qu’il n’était pas prévu de déployer la procédure d’OIN dans une ville qui a fait le choix de bâtir et construire. Le classement en site prioritaire vise à soutenir l’effort de la ville de Gennevilliers dans son programme de construction défini dans le CDT (Contrat développement territorial)

La ville de Gennevilliers souhaite que l’Etat réserve ainsi ce dispositif aux collectivités défaillantes qui ne contribuent pas à l’effort de construction.

Le maire de Gennevilliers et Monsieur le Préfet des Hauts-de-Seine ont convenu de se rencontrer prochainement afin de détailler les modalités de la mise en œuvre de ce classement en site prioritaire et des aides qu’il pourrait apporter à la collectivité.

La ville de Gennevilliers s’est engagée auprès de l’Etat, dans le cadre de son Plan Local de l’Habitat signé en 2010 et, plus récemment, dans le cadre des actions intercommunales du Contrat de Développement Territorial de la Boucle Nord des Hauts-de-Seine, signé le 10 février 2014.

Cette politique urbaine forte, mise en œuvre depuis plusieurs années, se traduit d’ailleurs par le grand nombre de secteurs en développement et d’opérations projetées ou achevées. Il en va ainsi du quartier des Agnettes, déjà désigné au titre de la nouvelle géographie prioritaire, mais pour lequel la ville reste en attente de son classement dans les sites NPNRU dans lequel il est prévu de réhabiliter 5 tours, rue des Agnettes.

La ZAC du Centre-Ville prévoit également une opération de revitalisation urbaine et commerciale. Pour sa part, la gare de RER C Gennevilliers constituera, toujours dans le cadre de la réalisation d’une Gare du Grand Paris Express, le cœur d’un autre projet de revitalisation économique mixte en cours de définition.

Ces projets ambitieux, mais nécessaires, pour la Municipalité et ses habitants, sont rendus plus difficiles dans un contexte de baisses considérables des dotations de l’Etat et d’augmentation de ses prélèvements. Il faut une intervention financière soutenue de l’Etat pour accompagner la ville dans le financement des opérations et le subventionnement des équipements publics nécessaires.

Patrice Leclerc

Maire

Conseiller Général des Hauts-de-Seine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *