Gennevilliers

Alerte sur les moyens alloués aux collèges de Gennevilliers

Communiqué de Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers : Réforme de l’éducation prioritaire : Après les belles annonces de Vincent Peillon, la triste réalité des chiffres.

Le Ministre de l’éducation Nationale a présenté son plan pour la réforme de l’éducation prioritaire jeudi dernier.

Suite aux résultats du classement PISA, le ministre déclarait la main sur le cœur « La France est devenue le pays le plus inégalitaire du point de vue scolaire, cela appelait un sursaut ». « On ne veut pas une école au rabais (…) des programmes adaptés pour les pauvres », mais « que tous les élèves de France aient la même chance de réussir ».

 

Suites à ces belles paroles, de premières inquiétudes s’exprimaient de la part des syndicats d’enseignants puisque le ministre annonçait dans le même temps que cette réforme se ferait à « moyens constants », par une « redistribution », de postes.

Hors, j’apprends aujourd’hui que pour la rentrée 2014, les Dotations Horaires Globales pour les 3 collèges de Gennevilliers prévoient la suppression de dizaines d’heures d’enseignements dont près d’une centaine pour le collège Guy Moquet classé en ZEP !

Il semble que derrière les belles ambitions un choix scandaleux soit fait : Monsieur Peillon préfère sacrifier le secondaire et les moyens de l’éducation prioritaire dans les villes populaires. Une telle situation est inadmissible pour les jeunes de Gennevilliers !

Nous exigeons que les moyens actuels soient maintenus et renforcés pour l’ensemble des établissements et demandons au Directeur Académique un rendez-vous dans les meilleurs délais.

Jacques Bourgoin et Patrice Leclerc seront aux cotés des enseignants et des parents jeudi 23 janvier devant l’inspection académique des Hauts-de-Seine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *