Gennevilliers

Intervention de Patrice Leclerc lors de l’inauguration du local de la liste d’Union des Gennevillois

 

Samedi 16 novembre 2013

 

 

Merci à vous toutes et tous d’avoir pris du temps ce matin pour participer à l’inauguration du local de campagne de la liste d’Union des Gennevillois.

Tour à tour, Jacques Brunhes, puis Jacques Bourgoin ont voulu et su assurer, au bout de deux mandats, les conditions de renouvellement dans l’animation de l’équipe municipale Gennevilloise. Ce n’est pas banal. Cela ne se passe pas partout comme cela et en tout cas nulle part dans le département ! Jacques Bourgoin, avec l’ensemble de l’équipe municipale, a su créer d’excellentes conditions pour le passage de relais.

Ce n’est pas ce matin que je développerai tout ce que l’on doit à Jacques Bourgoin et l’équipe qui l’entoure et aux équipes précédentes autour de Waldek L’Huillier, Lucien Lanternier et Jacques Brunhes qui ont toutes apporté des pierres positives à la construction de Gennevilliers. Mais je ne peux pas ne pas dire merci, car c’est un héritage très positif.

C’est plus simple quand la ville a été très bien gérée !

Vous le savez, depuis le mois de mars dernier, je suis engagé dans une campagne de proximité et d’écoute des Gennevilloises et des Gennevillois.  Personne ne dit que tout va bien dans le meilleur des mondes, tout le monde pense que nous avons encore beaucoup de travail pour développer notre ville, améliorer la vie des gens. Mais les exigences se fondent sur des bases solides.

L’opinion est très largement partagée d’un bon bilan de l’équipe municipale en terme d’évolution urbaine de la ville, de son développement, de la fierté que nous pouvons afficher d’être Gennevillois, de la qualité du service public local. Cela ne peut pas être découpé d’une appréciation positive dans l’engagement et l’action des femmes et des hommes qui ont composé cette équipe municipale.

Si nous pouvons être fier collectivement des réalisations municipales c’est grâce à des engagements individuels très fort dans une équipe qui a beaucoup travaillé avec les Gennevillois, su mobiliser et agir pour faire respecter notre ville.  Il nous faudra reprendre ce flambeau avec abnégation.

La barre est haute pour faire mieux. Le défi n’en est que plus intéressant pour, avec une nouvelle équipe, travailler à une nouvelle dynamique de notre ville et sur cette base solide développer une ville ambitieuse et profondément humaine.

Nous inaugurons aujourd’hui un local de campagne électorale qui évoluera dans le temps au fur et à mesure de la constitution d’une liste d’Union des Gennevillois,  que je souhaite de large rassemblement des forces de gauches et écologiques, élargies à des citoyennes et citoyens progressistes. Une liste à l’image de Gennevilliers, riche de sa diversité, forte d’engagements multiples et d’expériences différentes, ancrée dans la vie nos quartiers. Cette liste sera connue dans son ensemble, avec toutes ces composantes, certainement au début de l’année 2014  sur la base d’un contenu de programme que nous élaborons actuellement.

(J’en profite pour vous inviter à la réunion de ce jeudi 21 novembre à l’espace des Grésillons pour travailler sur notre politique éducative, sportive, culturelle, de l’enfance et de la jeunesse).

Une liste de large rassemblement qui quelque soit le gouvernement sera d’abord du côté des Gennevilloises et des Gennevillois.

Cette posture est importante car beaucoup parmi nous souffrent des politiques d’austérité. Année après année, ils ont le sentiment de ne pas compter dans un monde de puissants qui étalent leur arrogance et prennent des décisions injustes accablant les salariés (qu’ils soient cadres, ouvriers ou employés), les retraités, les jeunes, les chômeurs, et favorisant les plus riches, les plus privilégiés.

La situation de crise est inquiétante. Nous ne pouvons pas laisser la situation se dégrader sans rien faire à gauche. C’est la raison pour laquelle je participerai à la manifestation organisée le 1er décembre à Paris, contre l’injustice sociale et pour la justice fiscale à l’appel du Front de gauche et du Parti communiste.

Nous savons aussi qu’il reste beaucoup à faire pour mieux vivre à Gennevilliers, que nous devons continuer dans l’état d’esprit de toujours faire mieux, inventer, créer pour répondre aux questions nouvelles dans une société qui se délite, prendre à notre tour le relais pour donner une nouvelle dynamique au développement de Gennevilliers, avoir de nouvelles et grandes ambitions humaines pour notre ville.

C’est ce que je vous propose de construire ensemble.

Nous sommes confrontés à des défis importants pour les prochaines années pour «le vivre ensemble». Nous devons résister à la logique financière et à la spéculation immobilière qui ont chassé les ménages modestes de Paris et des autres villes des Hauts-de-Seine. Nous avons l’ambition d’élever le niveau des exigences éducatives pour nos enfants. Nous lutterons pour défendre et développer l’emploi, agir contre les discriminations. Nous innoverons avec plus de démocratie face aux projets technocratiques de Métropole du Grand Paris, ainsi qu’en matière de transition écologique de la ville et d’accès à la culture pour tous…

Ce n’est pas le moment de développer tout le programme que vous pouvez d’ailleurs trouver par écrit sur les tables. Il pourrait se résumer en 6 grands chapitres :

Une ville ambitieuse et humaine

Chapitre comprenant le développement économique,  l’action pour l’emploi.
Notre priorité d’action pour développer notre ville comme un espace éducatif et d’épanouissement des enfants et des jeunes

Notre volonté de construire une ville moderne et populaire dans laquelle il fait bon vivre au cœur du grand Paris

Une ville qui protège

Avec notre politique de  logement public et de lutte contre la spéculation immobilière, d’action pour le droit à la santé, d’innovation en matière sociale, de protection du pouvoir d’achat en n’augmentant pas les impôts, avec notre politique de quotient et le développement du service public,

Une ville de la créativité citoyenne

En appui et aide à la vie associative, en expérimentant dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, en développant les comités d’usager, en développant les actions culturelles et sportives.

 

Une ville de l’écologie populaire

Avec la construction de l’écoquartier pour tous, et en en créant un deuxième devant les Chanteraine, en développant les circulations douces, en laissant de la place aux espaces verts. En travaillant sur la rénovation des Agnettes

Une ville où on se respecte

Parce que l’on est écouté  dans le cadre d’une démocratie participative, en faisant

la ville pour et avec tous les habitants avec la conception de la laïcité comme outil de la construction d’un vivre ensemble apaisé et fructueux pour les libertés et l’épanouissement des personnes. Avec des élus qui tiennent leurs engagements, qui participent de la lutte contre les incivilités. Une ville qui agit aux cotés des associations féministes.

 

Une ville qui se fait respecter

Face à la droite départementale, au projet technocrate de métropole, ou tout autre projet qui pourraient remettre en cause la capacité des Gennevillois à décider à Gennevilliers de ce qu’il se fait à Gennevilliers.

Beaucoup reste à faire pour mettre toujours davantage le développement de Gennevilliers au service de toutes les Gennevilloises et tous les Gennevillois.

Avec vous je veux faire aimer et respecter notre ville de Gennevilliers moderne et populaire, rebelle et fière, créative et innovante et surtout profondément humaine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *