Gennevilliers

Adoma et l’Etat veulent utiliser Gennevilliers pour régler les problèmes de logement subis par les habitants des autres villes

Adoma est le nouveau nom de la Sonacotra, gestionnaire de foyers pour travailleurs migrants. Avec Jacques Bourgoin, en accord avec les résidents du foyer Brenu, nous avons organisé une conférence de presse pour dénoncer la mauvaise volonté d’Adoma pour améliorer les conditions de vie des travailleurs migrants au foyer Brenu à Gennevilliers. (voir la vidéo des échos d’Ile-de-France et l‘article du Parisien ci-dessous).

Sans rentrer dans le détail, l’Etat et ADOMA ne juge pas indigne en 2013 de faire vivre des personnes dans 7,5m2! Sans parler de l’état de certaines parties communes (voir mes photos). Après cette conférence de presse Adoma cherche à faire croire que la ville de Gennevilliers veut chasser les habitants du foyer. C’est faux. Nous voulons améliorer la situation des habitants et démolir ce foyer indigne.

Surtout nous voulons empêcher ADOMA et l’Etat, d’utiliser à termes les 1000 places de foyers existants sur notre ville pour régler les problèmes des personnes qui ne sont pas réglés par les autres villes de la région.

Dans l’article du Parisien ci-joint, le directeur régional d’ADOMA est très clair sur l’avenir des places en foyer. « Vu l »état de la demande de logements à très faible loyer en Ile-de-France, nous ne pouvons accepter de réduire notre capacité. Réduire le nombre de logements va à l’encontre de notre mission de départ. » Si le foyer Brenu abrite essentiellement des travailleurs immigrés d’Afrique du Nord aujourd’hui agés « des Chibains« . Adoma, accueille selon son directeur régional « de plus en plus de travailleurs pauvres, de familles monoparentales, de gens en formation et de personnes qui vivent de minimas sociaux et ne peuvent être hébergés dans le parc social classique« .

Ainsi, par la voix de son directeur régional, Adoma visent autre chose que l’amélioration des conditions de vie des Chibanis. Cela explique d’ailleurs comment ils peuvent continuer de gérer un foyer proposant des chambres de 7,5 m2 sans classer ce site en priorité dans son réaménagement! Alors que Gennevilliers assume ses responsabilités en construisant des logements sociaux et diversifiés,et en menant un lutte implacable contre l’habitat insalubre, l’Etat et ADOMA veulent régler à Gennevilliers les difficultés subies par les habitants d’autres villes !

Voilà une politique clairement ségrégative accompagnant le refus de construire des logements, des structures pour répondre aux urgences sociales. C’est la prime, le jackpot pour les villes qui n’assument pas leur responsabilité sociale comme  Neuilly, Boulogne Billancourt, levallois, Paris, Manes la coquette, Vile d’Avray, Vaucresson,..

Si l’Etat et ADOMA veulent « répondre à leur mission de départ », garder leur capacité de relogement, qu’ils imposent ses constructions dans chaque ville des Hauts-de-Seine et à Paris. Ils peuvent être assurés de la détermination des élus gennevillois à empêcher leur basses manoeuvres sur Gennevilliers et les soutenir pour obtenir la construction de logements sociaux et pour répondre aux urgences sociales dans toutes les villes.

L’article du Parisien: https://twitter.com/patrice_leclerc/status/337438519356186624/photo/1/large?utm_source=fb&utm_medium=fb&utm_campaign=patrice_leclerc&utm_content=337438519356186624

Gennevilliers – Conférence presse Foyer « Brenu… by Echo-IDF article du parisien https://twitter.com/patrice_leclerc/status/337438519356186624/photo/1/large?utm_source=fb&utm_medium=fb&utm_campaign=patrice_leclerc&utm_content=337438519356186624

Les photos prises lors de la visite du Foyer Brenu :https://plus.google.com/photos/108614657151765296843/albums/5880882257089753121?banner=pwa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *