Gennevilliers

Une autre politique de santé est possible: la preuve par Gennevilliers

Le nouveau Centre Municipal de Santé de Gennevilliers ouvrira ses Permanences de Soins Ambulatoires en Soirée à la mi-avril 2013.

Ce 14 mars 2013, à l’occasion de la venue de Monsieur Claude EVIN, Directeur Général de l’Agence Régionale de Soin d’Ile-de-France, pour une visite du nouveau Centre municipal de santé de Gennevilliers, ce dernier a annoncé officiellement à Monsieur Jacques BOURGOIN, Maire de Gennevilliers, que les autorisations sont en cours de finalisation pour permettre l’ouverture à la mi-avril 2013 des Permanences de Soins Ambulatoires en Soirée dans les nouveaux locaux du CMS, rue de la Paix.
La ville de Gennevilliers se félicite particulièrement de l’aboutissement de ce projet inédit pour un Centre municipal de Santé, le premier au niveau régional et national, qui s’inscrira dans le schéma des soins Nord-92 des Hauts-de-Seine à paraître début avril 2013.
Il est le fruit de 10 ans de réflexion, de travail concerté menés par la Ville de Gennevilliers et sa Direction Santé avec l’ARS et sa Direction territoriale, la CPAM 92, l’Ordre des Médecins, le Service d’Aide Médical d’Urgence-15, l’APHP, notamment l’hôpital Louis Mourier, et des médecins libéraux.
Ces permanences permettront d’accueillir des patients, essentiellement dirigés par le 15, de 20 heures à 24 heures, du lundi au vendredi, et sans rendez-vous.
Dispositif original et inédit qui permettra aux patients d’avoir accès au tiers payant intégral (sans aucune avance de frais) et qui comprend un médecin du centre de santé en tant que coordinateur médical chargé d’organiser les tours de garde, des médecins généralistes du centre, des internes, des médecins libéraux volontaires.
Pour l’expérimentation de son fonctionnement, ce nouveau type de structure bénéficiera de subventions de l’ARS. La Ville met à disposition les locaux qu’elle avait prévus dès la construction du nouveau CMS, le matériel nécessaire, et assure toute la gestion administrative, notamment du tiers payant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *