Presse sp

Hopitaux publics : 35 000 emplois supprimés

Si les politiques d’austérité ne changent pas, 20 000 emplois seront supprimés en 2013, 15 000 en 2014.

La Fédération hospitalière de France, puissant porte-parole des hôpitaux publics, annonce une réduction drastique des personnels hospitaliers en perspective.

En cause : une distorsion de concurrence entre le public et le privé lucratif.

Ce n’est encore qu’une « menace  », mais elle se justifie par « l’impasse  » budgétaire. « Les hôpitaux sont dans une impasse  !  » clame le président de la FHF, Frédéric Valletoux, qui tire la sonnette d’alarme  : «  Les charges augmentent, les revenus baissent. C’est devenu impossible.  »

La FHF a fait ses comptes. D’un côté, il y a les charges, qui augmentent mécaniquement de 3,5 %. De l’autre, il y a des tarifs, que le ministère de la Santé a décidé de baisser de 1,7 %. Au total, estime Frédéric Valletoux, « cela fait 900 millions d’euros qui vont manquer dans les caisses. Ce qui représente 20 000 emplois  ».

L’Humanité du 25 février 2013 y consacre ses pages « EVENEMENT ».

- Lire la Motion du Conseil d’Administration de la FHF Fédréation hospitalière de France

- Lire le communiqué de l’Association des médecins urgentistes de France

- Lire également l’édito Jean-Emmanuel Ducoin dans l’Huma du 23 février : Hôpital : serment d’hypocrites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *