Gennevilliers

Politique de la ville : La Cour des comptes n’est pas la loi !

bourgoinweb.jpgUn communiqué de Jacques BOURGOIN, Maire de Gennevilliers

Encore une fois, sous prétexte de recherche d’économies, un rapport de la Cour des comptes, commandé par qui et à quelles fins, édicte des préconisations visant à « recentrer » les crédits de la politique de la ville, pour la rénovation urbaine, sur six départements.

Personne n’est dupe ! Derrière ce énième rapport se profile une remise en cause fondamentale de tous les dispositifs financiers et fonctionnels dits « de la politique de la ville » (DSU, CUCS, etc.)

La Cour des comptes n’est pas la loi et, en proposant de recentrer des financements sur des départements, elle méconnaît les réalités des territoires. D’abord dans les départements il n’existe pas une unicité de situations, de besoins des collectivités et de leur population. Ensuite il est peu probable que des Villes comme Villeneuve-la Garenne et Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine, en programme de rénovation urbaine, qui font la preuve de la nécessité d’interventions publiques fortes soutenues par l’Etat, puissent être comparées à des villes comme Puteaux ou Levallois.

Nous disons clairement attention aux manipulations de l’opinion publique, aux conclusions erronées et hâtives qui, de nouveau, viendraient pénaliser les populations les plus fragiles, celles qui attendent une véritable politique de la ville, ambitieuse et efficace.
En un mot, une autre politique que celle conduite depuis 10 ans et lors du précédent quinquennat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *