Gennevilliers

PMI, des professionnels de la santé font une lettre ouverte à Patrick Devedjian

Lettre ouverte à Monsieur le Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine,

Si vous êtes professionnel de santé du 92, que vous partagez notre constat et nos inquiétudes, vous pouvez la co-signer en ligne.

Une lettre ouverte des patients du 92 est proposée ici :

http://www.petitionduweb.com/Petition_lettre_des_patients_au_cg92_en_soutien_aux_pmi92-11722.html

 

Monsieur le Président du Conseil Général des Hauts de Seine,

Nous sommes des professionnels de santé libéraux, coordonnés au sein du Pôle de Santé Universitaire de Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne (PSUGVLG) ou membres de l’Association des Professionnels Libéraux de Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne (APLSG).

Nous nous permettons de vous écrire pour vous transmettre nos interrogations liées au manque de médecins et de puéricultrices dans les centres de PMI (Protection Maternelle et Infantile) dans notre secteur, particulièrement dans le quartier du Luth (Gennevilliers) et à Villeneuve-la-Garenne.

En effet, alors que l’article L2112-2 du code de la santé publique met en avant le rôle de la PMI et du Conseil Général pour la prévention, le dépistage et le suivi des enfants de moins de 6 ans et de leurs parents, nous avons l’impression d’un recul des possibilités de prise en charge par ces structures.

Des consultations de PMI ferment, plusieurs postes sont vacants, les enfantssont rarement suivis après l’âge de 2 ans, les délais de rendez vous s’allongent continuellement et le bilan de santé des 4 ans, pourtant nécessaire, est rarement mis en place.

De ce fait, de nombreux enfants sont moins bien suivis, et les dépistages des troubles du développement et des troubles sensoriels sont bien tardifs.

Nous sommes évidemment très demandeurs de coordination avec les PMI, et souhaitons prendre toute notre part dans la meilleure prise en charge possible des patients. Cela passe bien sûr par la meilleure définition possible du rôle de chacun, que ce soit à court ou à long terme.

Si nous sommes tout à fait concernés par une meilleure articulation avec la prise en charge institutionnelle, nous ne pourrons bien sûr pas nous y substituer.

* L’accès aux soins dans un territoire particulièrement précaire est une problématique première : l’accès gratuit à la PMI est essentiel. (taux de CMUc élevé , nombreux patients juste au dessus du seuil d’accès à la CMUc sans mutuelle),

* Les PMI ont la possibilité de convoquer les parents si le besoin s’en fait ressentir, ce que ne peuvent pas faire les libéraux,

* L’activité pluri professionnelle coordonnée et regroupée est nécessaire pour une bonne prise en charge des patients. Nous sommes particulièrement impliqués sur ce sujet, mais un regroupement de toutes les professions concernées dans un même lieu comme les PMI est très utile pour les patients, particulièrement les plus démunis, ainsi que pour les professionnels libéraux,

* La démographie médicale sur nos territoires, qui va encore décliner dans les années à venir, entraîne des difficultés à accueillir un trop grand nombre de nouveaux patients

 

C’est pourquoi nous nous tournons vers vous, en tant que responsable légal de cette organisation, pour clarifier le positionnement du Conseil Général des Hauts-de-Seine et des développements futurs des PMI.

 

En attendant de pouvoir vous rencontrer, et avec nos respectueux hommages, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre considération la plus distinguée.

 

Le Pôle de Santé Universitaire de Gennevilliers et Villeneuve-La-Garenne et l’Association des Professionnels Libéraux de Santé de Gennevilliers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *