Gennevilliers

Déclaration de la Municipalité après la mort de Jamal

Déclaration du maire et de la Municipalité

Une vive émotion touche actuellement une famille du quartier du Luth, suite au décès d’un jeune homme à la maison d’arrêt de Nanterre.

En de tels moments, nous comprenons et respectons sa douleur, et lui réitérons toutes nos condoléances.
Il appartient à la Justice de faire toute la lumière sur les circonstances de ce décès et d’en informer la famille.

C’est pour cette raison que le maire est intervenu auprès du représentant de l’Etat le samedi 8 octobre, et que le procureur de la République a donné rendez-vous à la famille dès le lundi 10 octobre.
Ce jour, le communiqué du Parquet informe : « En l’état actuel des investigations et des constatations médico-légales, le décès est dû à un suicide par pendaison.»

Aujourd’hui, seule la famille, si elle le souhaite, est en droit de demander un complément d’enquête.
Malheureusement, nous avons eu à déplorer depuis quelques jours, et particulièrement la nuit dernière, des faits inadmissibles qui se sont déroulés dans le quartier du Luth : véhicules incendiés, bus « caillassés » et feux de poubelles.

Nous condamnons fermement de tels agissements et toute récupération, de cet évènement douloureux, par qui que ce soit. Ils prennent en otage les habitants et incitent à des actes de violences gratuites dans le quartier du Luth.

Devant cet état de fait, le maire a demandé au préfet dès hier de mettre en place les dispositifs nécessaires pour assurer la tranquillité des habitants et leur sécurité.

Rien ne justifie que les habitants du quartier aient à subir l’escalade de tels incidents.
A cet effet, nous appelons tous les jeunes, les adultes, les parents, à se mobiliser contre toute violence.

Le Maire et la municipalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *