Presse sp

Transports gratuits à Aubagne: une fréquentation en hausse de 71%

Une dépêche de l’AFP à méditer sur la gratuité

14/05/2010-[11:00] – AFP

MARSEILLE, 14 mai 2010 (AFP) – La fréquentation a augmenté de 71% sur le territoire d’Aubagne (Bouches-du-Rhône) un an après le lancement de la gratuité des transports collectifs, a-t-on appris vendredi auprès de la mairie et de la communauté d’agglomération.

« On est sur un rythme de +71% par rapport à l’avant-15 mai 2009 », date de l’entrée en vigueur de la gratuité, a indiqué à l’AFP Alain Belviso, président de la communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile. Les objectifs de hausse de fréquentation étaient de 50% au bout de deux ans. Le phénomène touche « l’ensemble des lignes », a-t-il précisé : les lignes régulières, les transports à la demande réservables par les usagers une heure avant leur déplacement et même « les publics captifs que sont les scolaires » où le trafic a progressé de 20%.

Entre le 15 mai 2009 et le 31 mars 2010, le cap des « trois millions de voyageurs » a été dépassé, soit beaucoup plus que les deux millions enregistrés en année pleine avant la gratuité, selon M. Belviso. Face à ce succès, notamment « auprès des jeunes », 18 véhicules supplémentaires ont été achetés, ajoute-t-on à la mairie d’Aubagne.

La gratuité représente un investissement public de 1,1 million d’euros (700.000 euros de perte de recettes et 400.000 euros de coûts supplémentaires). Elle est largement financée par le relèvement par les douze communes du versement transport des entreprises de plus de neuf salariés, qui devrait rapporter 4 millions d’euros en 2010, a estimé Alain Belviso.

Majoritairement à gauche, avec plusieurs maires communistes dont celui d’Aubagne, Daniel Fontaine, l’agglomération compte plus de cent mille habitants à moins de 20 km à l’est de Marseille. Son réseau est le premier grand réseau public de la façade méditerranéenne à opter pour la gratuité. Plusieurs autres villes ont déjà opté pour la gratuité, comme Châteauroux (Indre) depuis 2001, Gap (Hautes-Alpes), Castres (Tarn) ou Compiègne (Oise) qui l’a réalisée depuis plus de trente ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *