Presse sp

Régionales: la Coopérative d’idées

A l’invitation de la FASE et des EluEs Alternative Citoyenne

Nous avons diffusé à l’occasion d’une rencontre publique à St Ouen le 11 décembre sur le thème de « une autre région est possible » un premier numéro d’un journal qui explicite notre démarche pour mener une « campagne dans la campagne » des élections régionales. Nous y appelons à travailler au sein d’une coopérative d’idées. Il figure en fichier joint.

 

Nous cherchons à contribuer à la constitution des listes « ensemble, pour des régions à gauche, solidaires, écologiques et citoyennes » dans une perspective pluraliste et d’une alternative combinant vraiment social et écologie. Cette réunion vise à discuter de la nouvelle étape de ce travail pour co-élaborer et mettre en débat les éléments d’un projet pour l’ile de France.

Nous y invitons celles et ceux que ce type d’engagement intéresse.

 

Rappel

Mode d’emploi

Construire un projet à quelques organisations serait à l’opposé de notre conception de la politique et serait le meilleur moyen de ne jamais le concrétiser.

Nous voulons croiser nos idées avec les aspirations portées par le mouvement social. La campagne électorale est cette occasion de débattre et d’élaborer de grandes propositions avec les associations, les citoyens, les syndicats.

De cette co-construction dépend notre capacité à mettre en oeuvre des politiques transformatrices. C’est dans ce nouveau rapport aux institutions, soucieux de créer des rapports des forces et de s’emparer des choix publics à faire, que nous concevons l’investissement dans les exécutifs.

Notre conception du rôle des élu-es est donc de renforcer la participation des citoyens à la prise de décision politique. Cela vaut évidemment pour l’élaboration d’un projet progressiste pour l’Ile-de-France.

Nous lançons une coopérative d’idées pour l’Ile-de-France comme moyen de mettre en commun expériences et propositions pour définir et enrichir les axes d’un projet. Nous proposons de travailler selon des modalités très complémentaires :

• le développement d’un site internet collaboratif pour diffuser et confronter les contributions ;

• la tenue de réunions thématiques et locales à partir de janvier prochain.

À chacun-e de s’emparer de ces outils dans sa localité, son lieu de travail, son réseau pour prendre des initiatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *