Presse sp

RASED : amputation d’un tiers de leurs effectifs

Au cours de l’année 2008-2009, la pétition « sauvons les RASED » a obtenu 284 000 signatures.

La FNAME – Fédération Nationale des Associations de Maîtres E) remercie toutes les personnes qui l’ont signée.

Cette pétition, action nationale parmi d’autres, a permis de défendre les aides spécialisées à l’école, de faire connaître les RASED au plus grand nombre et de refuser de les voir disparaître au profit d’une logique de rentabilité économique.

Elle a permis la mobilisation pour le maintien et le renforcement des missions des RASED, à savoir :

- aider les élèves en difficulté et en souffrance à l’école.

- soutenir et accompagner les enseignants des classes qui doivent gérer toutes les difficultés.

- travailler avec les parents pour renforcer les liens avec l’école.

La FNAME ne peut concevoir qu’un tel dispositif mis en place depuis 20 ans soit sacrifié pour satisfaire à des objectifs budgétaires (non remplacement d’un fonctionnaire sur deux). Même si des dispositifs ont récemment été mis en place pour aider les élèves, ils ne peuvent se substituer aux différentes réponses apportées par les aides spécialisées destinées aux plus fragiles d’entre eux.

MAIS à l’heure actuelle, les RASED se retrouvent amputés d’un tiers de leurs effectifs, ce qui va considérablement réduire leurs capacités à aider les élèves en grande difficulté sur tout le territoire national. Ces suppressions de postes rendent plus difficile le nécessaire travail d’équipe.

Le coup porté aux RASED est terrible car ils étaient déjà en nombre insuffisant pour répondre à toutes les demandes d’aides. Les conséquences risquent d’être importantes pour de nombreux élèves pour lesquels l’aide personnalisée se révèlera insuffisante. De plus les centres de formation riches de l’expérience acquise et de compétences professionnelles se voient fragilisés par la réduction du nombre de départs en stage de spécialisation.

La FNAME en appelle à votre vigilance citoyenne pour continuer à défendre les aides spécialisées à l’école. On peut avoir toutes les craintes sur l’avenir de l’Ecole puisque des suppressions massives de postes sont encore annoncées. Cette politique de restriction budgétaire se poursuit et risque de se traduire par une destruction du service public d’éducation reconnu et nécessaire pour tous.

LA DEFENSE DES RASED SE POURSUIT CETTE ANNEE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *