Des appels divers et variés

Communiqué de la Fédération et de la Gauche Unitaire

Deux délégations de la Gauche unitaire et de la Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE) se sont rencontrées le 3 septembre 2009.
Elles ont constaté leur large convergence sur l’analyse de la situation politique de la rentrée, notamment sur le besoin d’ouvrir de nouvelles perspectives avec les mouvements sociaux et sur les enjeux auxquels la gauche est confrontée.

L’échange a également concerné l’échéance des élections régionales de mars 2010.
Les deux délégations sont d’accord sur l’objectif du rassemblement le plus large possible de la gauche de transformation sociale et écologique au premier tour de ces élections, avec des listes indépendantes du Parti socialiste, pour des politiques régionales transformées, avec l’objectif de contribuer à une victoire de la gauche au second tour. Elles excluent toute alliance avec le Modem.

Les deux délégations ont souligné l’enjeu d’une cohérence nationale pour exprimer de manière forte et lisible l’alternative aux politiques libérales et socio-libérales.
La Gauche unitaire considère que le résultat de sa campagne des élections européennes donne au Front de gauche une responsabilité essentielle dans la reconstruction d’une gauche de gauche.
Elle est favorable à sa poursuite et à son élargissement à toutes les forces qui le souhaiteront, à son ancrage militant et citoyen. Elle s’exprime en faveur de son indépendance vis-à-vis du Parti socialiste.

La Fédération est disponible pour participer à toutes initiatives allant dans le sens d’une convergence large. Elle a répondu favorablement à la proposition de mise en place d’ateliers sur des thématiques de la transformation sociale et écologique. Elle estime nécessaire la mise en place d’un cadre de travail commun et durable.

Les deux délégations partagent l’idée que le travail entre le Front de gauche et toutes les forces disponibles quant aux contenus devrait déboucher sur des campagnes en commun pour conforter les luttes et pour l’émergence d’une alternative politique.
Elles ont convenu de poursuivre leurs échanges.
Paris, le 7 septembre 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *