Des contributions à la réflexion

Patrick Braouezec lu par Denis Sieffert lors de la rencontre Politis

L’appel « L’alternative à gauche, organisons la ! », initié par Politis a eu un large écho auprès de ceux qui sont dans l’attente d’une perspective d’alternative politique – Mesurons bien que les milliers de signataires qu’il a rassemblé ne l’ont pas fait pour signer un texte de plus. Mesurons aussi que des milliers (nous en connaissons tous) ne l’ont pas signé, justement parce qu’ils en ont signés déjà, parfois plusieurs sans que la suite soit à la hauteur de leur attente. Certains de ces non signataires sont présents dans cette salle aujourd’hui. D’autres attendent de voir si enfin, cet appel va se transformer en acte politique. Nous ne pouvons les décevoir.

 

D’aucuns pensent que l’urgence n’est pas au passage à l’acte, que d’autres urgences, sociales notamment, prévalent.

 

Je suis de ceux qui pense qu’il y a une urgence politique à fédérer tous les militants politiques, syndicaux, associatifs qui ne peuvent se satisfaire d’être ni à la remorque d’un P.S. hégémonique, ni dans la posture purement protestataire qui hypothèque toute perspective politique majoritaire.

 

Notre responsabilité à tous ici est engagée au moment ou la crise économique et financière s’intensifie et aura des conséquences lourdes sur la vie quotidienne de millions de citoyens.

 

Il faut construire ensemble des perspectives, des alternatives au libéralisme qui broie autant les hommes que les institutions démocratiques.

 

Cette fédération doit permettre aux militants, membres d’un parti politique de pouvoir s’y impliquer et aux autres de s’y investir également.

 

Si ce 11 octobre marquait la naissance de cette fédération de militants, nul doute que le retentissement dans le pays serait très important. C’est à nous de le décider.

 

Patrick BRAOUEZEC

Député

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *