Budget et Interventions générales

24/03/05- Vote des taux des quatre taxes directes locales

Rapport 05.141

Intervention de Michel Laubier

Monsieur le Président, cher(e)s collègues,

Une remarque sur le vote des taux, à ce moment du débat budgétaire.

Vous avez accédé à la demande présentée par le groupe communiste d’organiser différemment cette séance, avec notamment un vote du budget à l’issue de l’examen des différents rapports.

C’est une décision de bon sens.

==O==

Pour notre part, nous nous sommes déjà exprimés sur le maintien des taux des 4 taxes, à l’occasion du débat sur les orientations budgétaires.

Les variations de la pression fiscale ne sont pas sans incidence pour les familles, dans une période s’avérant compliquée sur le plan économique.

Nous savons bien également, et nous le dénonçons, que la politique actuelle de l’Etat obligera l’ensemble des collectivités territoriales à augmenter la pression fiscale dans l’ensemble des villes, des départements et des régions. Mais le Conseil général a de telles ressources qu’il peut, mieux que les autres, affronter ces contraintes financières.

==O== Nous avons toujours combattu, de façon systématique, toute hausse d’impôts proposée dans cette enceinte, et cela depuis de nombreuses années. Notre position n’a jamais varié sur le sujet. Mais il s’agissait moins d’un positionnement idéologique que d’une critique du contenu politique du projet départemental qui nous était proposé. Nous ne sommes pas d’accord sur l’utilisation des ressources, importantes, du département, ni sur l’utilisation des ressources du département. Dans ces conditions, le groupe communiste s’abstiendra sur ce vote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *