Des appels divers et variés

Compte rendu de l’assemblée générale de « Pour une Alternative citoyenne en Ile de France » – 25/11/04

27 présents. Rédacteur: F. Labroille

Ordre du jour: 1. quel bilan général tirons nous de l’événements. Ce que nous avons réussi. les limites de cette réussite. Les suites possibles : l’appel et les nouveau rendez-vous 2. Les responsabilités qui sont les nôtres comme Alternative Citoyenne Ile de France aujourd’hui : comment provoquer la tenue de quelques forums locaux coorganisés significatifs, quels contacts régionaux et départementaux prendre, quel rôle des collectifs locaux ? 3. Quelle organisation pour être à la hauteur de ces nouvelles responsabilités ? 4. Campagne Europe

Cette AG a réuni une trentaine de participants avec deux discussions relativement approfondies sur la campagne " Europe " et les enseignements à tirer de nos 4 journées " diversités d’automne ".

I – Campagne " Dire NON au Traité constitutionnel, pour construire l’Europe "

Informations
Les informations ont été données par Marc Mangenot sur le plan de travail et les initiatives du collectif qui font l’objet d’une note régulière diffusée par Claude Debons et qui figurent sur le site
www.appeldes200.net. En résumé il s’agit notamment de :

  • Encourager la création de collectifs d¹initiatives dans le maximum de localités,
  • Démultiplier des " appels des 200 " par " catégorie " : 200 économistes,
    200 sociologues, 200 philosophes, 200 juristes et avocats, 200 paysans, 200 féministes, etc.
  • Elaborer des canevas de tract / argumentaires
  • Rencenser les informations sur les initiatives locales

Discussion

La discussion introduite par Claire Villiers a porté sur la contribution qu’alternative citoyenne devait apporter à l’accélération nécessaire de la construction de la campagne, dans ses contenus, ses outils et le développement des collectifs locaux. Outre les échanges sur les différent scénarios politiques possibles avec les résultats de la consultation interne au PS et les hypothèses de calendrier, elle a plus particulièrement porté sur la façon de toucher les jeunes et les couches populaires, le lien à établir entre luttes sociales et le " non ", le travail à approfondir pour un argumentaire percutant et valorisant les propositions alternatives mises en avant (capitaliser ce qui a été fait au printemps).Conclusions :

  1. En préalable : nos réflexions concernent des propositions qui sont suggérées au collectif unitaire ; cela implique d’y renforcer notre participation et d’installer un groupe de travail Alter Citoy. Il comprend notamment Hamida Bensadia, Bernard Loche, Marc Mangenot, Monique Dental, Gilles Bénard, et le collectif d’animation.
  2. Développer les contacts bilatéraux avec les organisations syndicales et sociales.
  3. Développer des outils pour la campagne avec un " kit " pour animateur d’un collectif local comprenant fiches argumentaires, affiche, canevas de tract modulables etc…
  4. Discuter d’une éventuelle initiative centrale (Zénith etc…)
  5. Ressortir la charte " Europe " élaborée pour la campagne des européennes.
  6. Programmer une journée de formation " alternative citoyenne " avec une dimension " questions en débat ", le samedi 15 janvier 2005 (organisation sur le modèle 10 h à 16 h30).

II – Bilan des journées " diversités d’automne " de " Convergence citoyenne pour une alternative à gauche ".Présentation:

Le collectif d’animation avait préparé une esquisse de bilan en soulignant le succès de participation (plus de 270 personnes recensées), de diversité des intervenants et de qualité de la plupart des débats et ateliers. Le sentiment qu’Alternative Citoyenne est un des rares lieux à pouvoir réunir une telle diversité avec une telle tonalité a été relevé.
En même temps, plusieurs limites ont été soulignées. Certaines viennent de la conception des 4 jours entre la longueur des 4 jours, l’inversion de la séance initiale du dimanche et du samedi, le nombre excessif d’intervenants au détriment de l’interaction avec la salle. D’autres sont plus " politiques " avec par exemple une certaine difficulté à approfondir les " zones d’ombre " dans les questions pouvant faire le plus débat.

Le texte d’appel qui est sorti des journées constitue un acte politique important. Il donne un support pour amplifier la dynamique que nous avons suscitée.Discussion
La discussion a suscité une douzaine d’interventions qui ont confirmé en grande majorité une appréciation très positive des journées. L’accent a été mis sur le caractère exceptionnel de la qualité des discussions dans certains ateliers comme " identité et culture " et dans le débat général, sur le fait que personne n’aurait imaginé il y a un an la possibilité de réussir un tel exercice. Elle a conduit aussi plusieurs participants à exprimer le sentiment que leurs préoccupations avaient été relativement mal prises en compte, par exemple au travers d’une déséquilibre persistant entre la traitement de la question sociale et celui de la question environnementale. Ces remarques ont permis de pousser l’échange sur la façon de mieux " produire de commun " en dépassant l’empilement de ce que nous sommes les uns et les autres. La difficulté n’est pas de reconnaître l’importance de chaque préoccupation apportée mais de définir la porte d’entrée permettant de passer à la construction d’une problématique commune. C’est donc la nécessité de pousser beaucoup plus les moments et lieux de discussion à la fois au sein d’Alternative Citoyenne et en confrontation avec d’autres qui en est ressorti six a été retenue. Conclusions

1 – Valoriser ces journées avec l’objectif d’une publication permettant d’en restituer le contenu. Donc voir avec CCAG les diverses variantes possibles depuis le script des journées jusqu’à une publication plus retravaillée sous la forme d’un bouquin de plus grande diffusion par exemple.

2 – Les prolongements politiques.

  • A faire autour du texte de l’appel avec la recherche de nouveaux contacts avec les forces politiques instituées ainsi qu’avec des contacts bilatéraux avec les organisations syndicales et associatives pour expliciter notre démarche. A noter le rendez-vous avec la direction du PCF en principe le mercredi 15 décembre ainsi que l’accord de l’assemblée pour maintenir le contact avec les initiateurs de " dossier 2007 ".
  • A concrétiser dans la mise en place de forums locaux, d’abord autour de la campagne " Europe " mais aussi en expérimentant des forums à horizon plus large.

3 – Approfondir les débats sur les contenus.

  • Plusieurs sujets reviennent de façon récurrente : " travail, hors travail, droits sociaux ", " institutions, 5 è et 6 è République ? ", articulation développement durable et transformation sociale? ", " identité et culture " etc…
  • Prévoir des soirées thématiques préparées par un petit groupe de travail sur la base d’un texte soumis à discussion.
  • Re-explorer la proposition de Claire Villiers de tenir un ½ ou une journée de travail permettant à un certain nombre de participants d’Alternative citoyenne d’expliciter leur trajectoire, leurs préoccupation et leurs attentes vis-à-vis d’un projet commun.

4 – Articulation entre Alternative Citoyenne Ile de France et CCAG à améliorer avec le souci de désignation et de mandatement des "représentants" d’Alter Cit pour la participation au niveau national (Actuellement Alain Bertho, Bénédicte Goussault, Pierre Cours Salies, Abdel Bénassem etc…):

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *