Gennevilliers

Intervention au conseil municipal sur les résultats des élections Régionales et Départementales à Gennevilliers

Intervention Patrice Leclerc sur élection au CM

Dimanche dernier se sont tenus les seconds tours des élections départementales et régionales.

Permettez-moi de remercier les 300 personnes, électrices et électeurs de notre ville qui ont pris bénévolement de leur temps comme assesseur·es ou délégué·es dans les bureaux de vote et permettre ainsi que le scrutin se déroule.

Merci aux élu·es qui ont présidé les bureaux. J’indique aux 3 rares élu·es de l’opposition qui n’ont pas répondu à notre demande que, au-delà du dévouement civique, le Conseil d’État et la jurisprudence ont maintes fois rappelé que les élus municipaux ne peuvent, « sans excuse valable », refuser d’accomplir une fonction qui leur est dévolue par la loi. Font partie de ces dernières les fonctions de président·e de bureau de vote et d’assesseur·e.

Le chiffre le plus marquant des deux scrutins, à Gennevilliers, comme dans tout le pays, c’est la force de l’abstention. Elle est le signe d’un grave malaise démocratique fruit de la crise sanitaire, fruit des promesses non tenues, fruit des humiliations quotidiennes et du mépris gouvernemental envers les salariés, les populations laborieuses. Elle doit aussi nous interroger et nous inquiéter sur notre difficulté à faire mieux ici sur la participation.

Ce fond d’abstention, en Ile-de-France comme ailleurs, a bénéficié à la majorité sortante. Les politiques ségrégatives des villes de la métropole, qui chassent les couches moyennes et les couches populaires marquent des points. La droite régionale garde donc la région.

Notre majorité municipale a soutenu la même liste au deuxième tour. Cette alliance a permis, à Gennevilliers, de réunir près de 61% des voix qui se sont portées sur la candidature de rassemblement Julien Bayou, Audrey Pulvar, Clémentine Autain contre 22,71% à la liste de droite conduite par Madame Pecresse et que soutenait Monsieur Hallais. Cela vous donne la marge de progression possible Monsieur le conseiller municipal par rapport à votre résultat aux dernières municipales.

La liste du président de la République, la République en marche n’obtient que 6,7% des voix. Les Gennevilloises et les Gennevillois n’oublie visiblement pas le mépris gouvernemental à leur égard. Le RN est à 9,68%.

Pour ce qui est des élections départementales, permettez-moi de me féliciter de la victoire franche et nette du binôme Nadia Mouaddine et Denis Datcharry dans notre canton qui améliorent le score de 2015 sur Gennevilliers avec 63,97 % au premier tour, 83,21 % au second.

Les Gennevillois, dans la diversité de leurs opinions et de leurs votes au premier tour, ont manifestement su se rassembler sur leur candidature. Ce résultat permettra de gagner des avancées sur nos dossiers et avec l’équipe municipale de Gennevilliers au sein de la future assemblée départementale. Je sais que nous pouvons compter sur leur détermination à agir sur le terrain avec les Gennevillois et les habitants de Villeneuve pour les représenter au sein de l’assemblée départementale.

Je remercie les forces politiques et les élu-es qui ont répondu à notre appel pour faire barrage au RN : communistes, France insoumises, socialistes, EELV, Génération écologie de Villeneuve, un élu de droite de Villeneuve, des élu-es sans appartenance politique de Gennevilliers et qui ont permis que le RN subissent un cinglant échec à Gennevilliers. Le large rassemblement de gauche mais aussi d’électeurs ayant voté pour des candidats républicains au 1er tour a permis de lui barrer la route. La haine n’a pas sa place à Gennevilliers. En matière de lutte contre l’extrême droite je fais mienne la devise de l’Abbé Pierre « C’est quand chacun de nous attend que l’autre commence que rien ne se passe ». Merci donc aux votants de ne pas avoir attendu l’autre pour faire barrage à l’extrême droite. Je suis fier de nos villes populaires qui refusent la haine de l’autre.

Au premier tour dejà le RN a perdu 7 pts sur 2015, LR perd 3,8 pts, EELV gagne 4 pts et le PCF gagne 7,8 pts sur 2015. Les candidats Mme Guistau et Monsieur Niame n’étaient pas candidat en 2015, mais peuvent être comparés à la liste de Monsieur Nkonda des municipales et perdent 8 pts un an après les municipales.

Félicitation donc à notre collègue Nadia Mouaddine qui est donc élue conseillère départementale avec Denis Datcharry. Avec Elsa Faucillon, nous sommes heureux d’avoir su et pu passer le relais. On fera équipe pour défendre les dossiers de Gennevilliers au département. Je sais pouvoir compter sur la pugnacité de Nadia pour défendre nos dossiers mais aussi défendre et faire respecter les gennevilloises et les Gennevillois. Bravo Nadia pour cette belle victoire et bon courage car on a du travail, les victoires ne nous invitent pas à nous reposer sur nos lauriers mais à travailler pour répondre aux exigences des gens, travailler pour toujours améliorer tout ce qui ne va pas.  Bon courage donc !

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *