Actualités générales

Le département des Hauts-de-Seine, doit aider les gens pendant la pandémie

Avec Elsa Faucillon, conseillère départementale, nous avons écrit au président du conseil départemental pour que des aides exceptionnels soient allouées aux personnes qui en ont besoin.

Monsieur le Président,

Tout d’abord nous tenons à vous remercier, pour les précisions que vous avez bien voulu nous apportées concernant la campagne de dépistage de COVID 19 engagée par le département dans les EPHAD et résidences autonomie. Cette action, que la ville de Gennevilliers a aussi organisée dans les foyers logement, est tout à fait vitale pour les résidents et les professionnels de ces structures.

Au niveau communal, nous sommes pleinement mobilisés pour répondre à la fois aux impératifs sanitaires de cette crise historique, et aux besoins de solidarité, plus que jamais colossaux, dans une ville populaire comme Gennevilliers. Ainsi nous avons décidé de mettre en place une aide municipale exceptionnelle, d’un montant total d’1,5 millions d’euros, pour les familles Gennevilloises et personnes âgées ayant de faibles revenus, ou qui ont été durement touchées par une perte de revenus dans cette période.

Cette précarisation risque malheureusement de perdurer dans les mois à venir, face à l’ampleur de la crise économique en cours. C’est pourquoi, il parait nécessaire qu’à tous les niveaux, l’Etat et les collectivités s’engagent pour limiter l’appauvrissement des couches moyennes et couches populaires. La Métropole du Grand Paris a d’ores et déjà annoncé un plan exceptionnel de 15 millions d’euros en faveur de la solidarité.

En complément de cette action, de celle de l’Etat, et des mesures comme celle que nous venons de prendre à Gennevilliers, nous vous demandons un effort de la part du département des Hauts-de-Seine, qui dispose de ressources financières exceptionnelles, et d’un excédent de plus d’un demi-milliard d’euros.

Plusieurs actions nous paraissent indispensables dans cette période, dont :

•un déploiement exceptionnel du FSL permettant à tous les ménages présentant une baisse de revenus sur les mois en cours, de bénéficier d’une aide au paiement de leur loyer et d’éviter ainsi une explosion des dettes locatives,

• une aide exceptionnelle pour les familles de collégiens, qui ont dû notamment multiplier le nombre de repas pris à la maison avec des conséquences financières très lourdes,

• une aide solidarité pour les retraité.es n’ayant pour revenus que le minimum vieillesse et plus généralement pour les personnes disposant de faibles ressources et dont la situation économique est aggravée par le confinement, 

• Le lancement d’une campagne d’information et de communication multilingue et inclusive à destination des personnes les plus précaires et des publics allophones.


Dans cette période de marasme sanitaire et social que nous traversons, il est fondamental que les services publics jouent leur rôle de protection et de bouclier social, et en particulier les départements qui sont au cœur de l’action de solidarité de la République Française.

Espérant vivement que nous envisagerons la réponse à cette crise de la même manière, et que vous répondrez favorablement à cette demande,

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de nos respectueuses salutations.

Patrice Leclerc Elsa Faucillon

maire de Gennevilliers Conseillère départementale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *