Gennevilliers

Anru: Forte mobilisation des habitants des Agnettes à Gennevilliers

Mercredi 7 septembre, 200 habitants des tours des Agnettes et du Bâtiment Marcel Lamour à Gennevilliers se sont réunis pour faire le point sur le dossier ANRU (Agence Nationale de Renouvellement Urbain) de leur quartier.

Après la présentation du Maire de Gennevilliers des raisons de son désaccord avec l’ANRU, qui lui demande de démolir plus de cages d’escalier dans Victor Hugo et de démolir les tours des Agnettes, les habitants ont confirmé par un vote leur refus face à ces demandes de démolitions.

Ceci pour plusieurs raisons :
• C’est un gâchis environnemental et financier que de détruire ces tours qui ont surtout besoin d’être réhabilitées au plus vite. Pourquoi détruire des bâtiments qui sont viables ? Surtout que l’ANRU annonce des crédits moins importants sur ce programme que sur les programmes du Luth et des Grésillons.
• Ces logements répondent aux besoins sociaux avec des loyers peu élevés. Ce sera un atout pour les habitants, pour aller au travail ou en chercher, d’être proches de la gare du Grand Paris.
• L’ANRU argumente sur le fait que ces tours paupérisent le quartier. Mais ce ne sont pas les tours qui paupérisent mais le chômage, les petites retraites et les bas salaires ! Par ailleurs si nous améliorons le quartier, c’est pour les gens qui y habitent ! Les catégories populaires ont le droit de vivre au cœur de la Métropole du Grand Paris et à côté d’une gare du Grand Paris !
• L’ANRU demande que le projet assure la diversification sociale de ce quartier à 98% HLM. Nous en sommes d’accord, c’est pour cela que le projet adopté par les habitants comporte aussi, en plus du développement paysager, la construction de 600 logements en accession privée. La diversification doit se faire en ajoutant des personnes, pas en les excluant !
• Par ailleurs, détruire ces tours rallongerait les délais d’attente des demandeurs de logements sociaux à Gennevilliers puisqu’il faudrait reloger ces personnes en priorité.


Les habitants et la Municipalité de Gennevilliers ont donc décidé d’engager de fortes actions en direction de l’ANRU et de l’Etat pour que le projet, travaillé par les habitants depuis 2011, soit celui qui sera mis en œuvre avec l’aide de l’ANRU.

Pour faire entendre leurs exigences, ils font signer une pétition et préparent une grande manifestation devant l’ANRU le jeudi 6 octobre 2016 à 18h (Rendez-vous au métro des Agnettes à 17 heures pour un départ collectif).

Une réunion des habitants de tout le quartier aura lieu le mardi 27 septembre pour préparer cette initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *