Gennevilliers

Un courrier à tous les maires d’Ile-de-France pour la libération de Marwan Barghouthi

Mesdames et Messieurs les Maires

Ces dernières années, des villes d’Ile-de-France se sont engagées en Palestine avec des villes ou des camps de réfugiés. Cet engagement politique s’est accompagné de la création du réseau Barghouthi qui regroupe les villes qui ont honoré Marwan Barghouthi (député palestinien détenu depuis 2002 en Israël) de la citoyenneté d’honneur.

Depuis 2002, le comité de soutien pour sa libération, sous la direction de son épouse Fadwa Barghouthi, a permis de rendre plus visible la question des prisonniers palestiniens. Actuellement, 5000 palestiniens, dont 11 députés, sont aujourd’hui détenus dans les geôles israéliennes.

 

Une campagne internationale pour la libération de tous les prisonniers palestiniens est lancée, depuis l’Afrique du Sud, dans plusieurs pays (http://fmaapp.ps/). C’est « L’appel de Robben Island » lancé en octobre 2013 par Ahmed Kathradra, compagnon de détention de Nelson Mandela, et parrainé par un Haut Comité comprenant des Prix Nobel (Jimmy Carter, Adolfo Perez Esquivel, Jose Jamos Horta, Mairead Mac Guire, Rigoberta Menchu, Desmond Tutu, Jody Williams) ainsi que Stéphane Hessel. La campagne française, rendue publique dès le 10 avril 2014, lance aujourd’hui une pétition nationale. Nous vous invitons à signer cette pétition que vous trouverez en accompagnement de ce courrier.

La question des prisonniers participe de la finalisation des négociations entre Israéliens et Palestiniens. Leur libération est le préalable indispensable pour parvenir à un accord de paix. Nous appelons donc les maires des communes d’Ile-de-France à s’associer à cette campagne via le site ou en nous renvoyant votre accord de principe par courrier.

A l’occasion de la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, de nombreuses initiatives s’organisent dans différentes villes en France. Qassam Barghouthi, ancien prisonnier et fils de Marwan Barghouthi, sera présent dans la région parisienne pour participer à ces manifestations de soutien et de solidarité.

Une conférence de presse est organisée par la campagne française à l’iReMOO, jeudi 27 novembre, à 10h30, au 7 Rue Basse des Carmes, 75005 Paris, suivie d’une rencontre-débat à 12h30.

Qassam Barghouthi sera également présent à Gennevilliers pour participer au meeting de solidarité pour la libération des prisonniers politiques palestiniens, vendredi 28 novembre, à 19h, à la salle des fêtes, 177 av Gabriel Péri.

Notre contribution citoyenne est l’héritage traditionnel de la France, pays des Droits de l’Homme. A ce titre, notre implication, ainsi que celle des populations locales sera, nous l’espérons, récompensée par une paix juste et durable au Moyen-Orient.

Patrice Leclerc                  Jacques Bourgoin
Maire de Gennevilliers       Maire honoraire

 

PETITION pour la LIBERATION de MARWAN BARGHOUTHI et TOUS les PRISONNIERS PALESTINIENS

La liberté et la dignité sont l’essence de la civilisation. Des générations d’hommes et de femmes ont fait d’énormes sacrifices pour forger des valeurs universelles, défendre les libertés fondamentales et faire progresser le droit international et les droits de l’Homme. Y renoncer serait une menace très grave pour notre civilisation. Ces valeurs s’appliquent en Palestine et impliquent la libération de Marwan Barghouthi et de tous les prisonniers palestiniens –parmi lesquels de nombreux élus- dont la détention vise à détruire le tissu social et national du peuple palestinien et à briser son aspiration à la liberté.
Central pour l’unité et la liberté, un nom a émergé : Marwan Barghouthi, qui a passé plus de 20 ans dans les prisons israéliennes, est reconnu comme le symbole de la lutte du peuple palestinien pour la une paix fondée sur le droit international.
A l’instar de la mobilisation internationale qui a conduit à la libération de Nelson Mandela et de tous les prisonniers de l’apartheid, nous pensons qu’il est de la responsabilité morale, politique et juridique de la communauté internationale d’œuvrer pour la libération de Marwan Barghouthi et de tous les prisonniers palestiniens afin de contribuer à la réalisation des droits du peuple palestinien.
Nous appelons à leur libération qui marquera la volonté réelle de l’Etat d’ Israël de mettre fin à l’occupation et ouvrira la voie à la paix.

Déclaration de Robben Island (http://fmaapp.org/the-robben-island-declaration/)

Premiers signataires
Michel Rocard, ancien Premier ministre ; Hervé de Charrette, ancien ministre ; Pierre Joxe, ancien ministre ; Jack Ralite, ancien ministre ; Christian Sautter, ancien ministre ; Catherine Tasca, ancienne ministre, sénatrice ; Christiane –et Stéphane- Hessel.

Etienne Balibar, philosophe ; Guy Bedos, artiste, Bachir Ben Barka, président de l’institut Mehdi Ben Barka ; Esther Benbassa, sénatrice EELV du Val-de-Marne, professeur d’université ; Yves Berthelot, président de l’OMCT ; Rony Brauman, professeur à Sciences-Po, fondateur de Médecins sans Frontières ; Jean Brétéché, ambassadeur, ancien ambassadeur de l’UE à Jérusalem ; Daniel Cohn-Bendit, ancien député européen ; Jean Daniel, journaliste, fondateur du Nouvel Observateur ; Régis Debray, écrivain ; Florence Delaunay, députée des Landes ; Mgr Dubost, évêque d’Evry ; Monique Chemillier-Gendreau, juriste ; Miguel-Angel Estrella, pianiste, ambassadeur d’Argentine auprès de l’UNESCO ; Gisèle Halimi, avocate de Marwan Barghouthi ; Michel Issindou, président du groupe d’amitié France-Palestine à l’Assemblée nationale ; Eva Joly, magistrate, député européen ; Jean-Claude Lefort, député honoraire, président d’honneur de l’AFPS ; Patrick Le Hyaric, député européen, directeur du journal l’Humanité ; Thierry Le Paon, secrétaire général de la CGT ; Edgar Morin, philosophe ; René Passet, économiste, premier président d’ATTAC ; Ernest Pignon-Esnest, artiste plasticien ; Bernard Ravenel, historien, président d’honneur de l’AFPS ; Gilbert Roger, président du groupe d’amitié France-Palestine au Sénat ; Michèle Sabban , vice-présidente de la région Ile de France ; Mgr Stenger, évêque de Troyes, président de Pax Christi ; Pierre Tartakowski, président de la Ligue des droits de l’Homme ; Lilian Thuram, ancien footballeur international français ; Jean Ziegler, vice-président du Comité consultatif des droits de l’Homme des Nations unies.

Membres du Comité de pilotage de la campagne française :
Maryse Bergé-Lavigne, sénatrice honoraire ; Monique Cerisier ben Guiga, sénatrice honoraire ; Jacques Bourgoin, maire honoraire de Gennevilliers ; Nicole Kiil- Nielsen, ancienne députée européenne ; Claude Léostic, présidente de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine ; Noha Rashmawi, en lien avec la campagne palestinienne ; Taoufiq Tahani, président de l’Association France-Palestine Solidarité ; Daniel Voguet, avocat de Marwan Barghouthi
Michel Voisin, député

Agnès B, créatrice de mode ; Isabelle Anthonioz- de Gaulle ; Isabelle Avran, journaliste ; Pascal Boniface, écrivain, géo-politologue ; Martine Brousse, présidente de La Voix de l’Enfant ; Maurice Buttin, président du CVPR-PO ; Jean-Paul Chagnollaud, professeur des universités ; Daniel Cordier, résistant ; Germaine de Liencourt, présidente d’honneur du FRAC ; Mireille Delmas-Marty, juriste ; Bétoulle Fekkar-Lambiotte, inspectrice de l’Education nationale ; Elisabeth Helfer –Aubrac, co-fondatrice de Mémorist (sur la Résistance et la Déportation) ; Mireille Fanon Mendes-France, experte au Conseil des Droits de l’Homme des Nations unies ; Jean-Pierre Filliu, professeur de sciences politiques ; Sacha Goldman, producteur audiovisuel ; Alain Hajjaj, maire de la Verrière, Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers ; Michèle Manceaux, écrivain ; Michel Marcus, juriste ; Jean-Claude Petit, président du réseau ‘Chrétiens de la Méditerranée ; Catherine Postel- Vinay, avocate ; Olivier Postel- Vinay, journaliste ; Catherine Sautter
Georges Séguy, ancien secrétaire général de la CGT ; Brahim Senouci, Tribunal Russel sur la Palestine ; Jean-Marie Tillier, maire d’Avion ; Gérard Toulouse, professeur à l’ENS ; Dominique Vidal, journaliste, écrivain ; Francis Wurtz, ancien président du groupe GUE au parlement européen ; Dominique Ziegler, écrivain, dramaturge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *