Actualités générales

Agressions israéliennes en Palestine, j’écris à la municipalité de El Bireh et au Président de la république

Vous trouverez ci-dessous les textes des Courriers à la Municipalité de El Bireh et au Président de la République française:

Chers amis

C’est avec une très grande inquiétude que nous suivons la dégradation de la situation en Cisjordanie et les exactions de l’armée israélienne, sous le prétexte de rechercher trois colons disparus le jeudi 12 juin 2014.

L’armée et les services de renseignements israéliens mènent dans les territoires palestiniens occupés des opérations militaires intensives illégales, bafouant les droits et l’intimité des Palestiniens.

Nos pensées vont aux familles d’El Bireh et de toute la Cisjordianie qui subissent ces violences, jour et nuit, sans distinguer les femmes et les enfants, également victimes d’harcèlements et de coups.

Je souhaite témoigner au conseil municipal d’El Bireh, à la population d’El Bireh et au peuple palestinien, du soutien des Gennevilloises et des Gennevillois et de toute l’équipe municipale, en condamnant ces opérations militaires qui contribuent à augmenter les tensions dans cette région du monde.

Nous adressons également nos sincères condoléances aux familles des trois jeunes palestiniens tués ces derniers jours, dans des conditions inacceptables et révoltantes.

Dans ce contexte particulièrement grave, soyez assurés, Mesdames et Messieurs, de notre détermination à poursuivre nos actions en faveur de la cause palestinienne, du droit des Palestiniens à vivre libres, dans un Etat reconnu dans ses frontières, et dans une région apaisée.

Je vous renouvelle en mon nom, au nom de l’équipe municipale, des Gennevilloises et des Gennevillois, notre solidarité au peuple palestinien.

Je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs, en l’assurance de mes salutations distinguées et les plus sincères.

Patrice LECLERC

 

 

Lettre au Président de la République française

Monsieur le Président de la République,

C’est avec une très grande inquiétude que nous suivons la dégradation de la situation en Cisjordanie et les exactions de l’armée israélienne, sous le prétexte de rechercher trois colons disparus le jeudi 12 juin 2014. L’armée et les services de renseignements israéliens mènent dans les territoires palestiniens occupés des opérations militaires intensives illégales, bafouant les droits et l’intimité des Palestiniens.

Les habitants de la Cisjordanie subissent des violences inouïes, jour et nuit, sans distinguer les femmes et les enfants, également victimes d’harcèlements et de coups. 380 Palestiniens ont été arrêtés depuis le 12 juin, dont des jeunes de moins de 18 ans. A cette situation inacceptable s’ajoute le silence d’une communauté internationale inerte et insensible.

Je vous interpelle à ce jour  afin d’intervenir pour mettre fin à l’agression israélienne et à l’escalade de la violence qui pourrait avoir des conséquences dramatiques  pour toute la région. Il est indispensable que la France, se lève contre les injustices d’une politique israélienne répressive et de mesures injustes.

Dans ce contexte particulièrement grave, en tant que démocrate, ami de la paix et défenseur des Droits de l’Homme, beaucoup d’élus sont plus que déterminés  à poursuivre leurs actions en faveur de la cause palestinienne, du droit des Palestiniens à vivre libres, dans un Etat reconnu dans ses frontières, et dans une région apaisée. Il est inadmissible que le gouvernement français ne puisse pas réagir énergiquement face à de telles exactions. De nombreuses solutions sont possibles, autant sur le plan national qu’international. La communauté internationale  doit assumer sa responsabilité de protection des civils et envoyer des observateurs internationaux afin de protéger la population civile palestinienne.

Le gouvernement israélien doit cesser ces actions contre des civils innocents. Cette opération en Cisjordanie est un châtiment collectif injustifié qui relève d’une logique répressive implacable dont Israël a depuis trop longtemps pris l’habitude. Aujourd’hui, plus que jamais, alors que les forces palestiniennes se sont retrouvées dans un gouvernement d’union, c’est aussi à la communauté internationale de préserver les nouvelles conditions du contexte politique en Palestine.

Nous luttons pour une paix juste et durable dans une région qui ne connaît actuellement que la violence et l’injustice. C’est par le courage et par l’action politique franche et résolue que nous aboutirons à un vrai règlement.

Dans l’attente de votre réponse,

Je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, en l’assurance de mes salutations distinguées.

Patrice LECLERC

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *