Gennevilliers

Refus du Rectorat de créer une nouvelle filière professionnelle au Lycée Galilée : Le maire de Gennevilliers exige un rendez-vous d’urgence auprès du Recteur.

Monsieur Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers, s’est adressé par courrier le jeudi 5 décembre à Monsieur Pierre-Yves Duwoye, Recteur de l’Académie de Versailles, pour lui faire part de son mécontentement et exiger un rendez-vous urgent suite au refus par le rectorat de créer un baccalauréat professionnel « procédés de la chimie et de l’eau » au Lycée Galilée.

L’incompréhension est d’autant plus forte que lors de précédentes réunions avec le Recteur et ses services, le bien fondé de cette demande semblait acquis et la mise en place de cette filière en bonne voie.

Cette demande correspond pourtant à de véritables besoins de formations pour les jeunes gennevillois et de développement de l’emploi dans la boucle nord des Hauts-de-Seine.

Le lycée Galilée a d’ailleurs reçu en septembre le label des métiers, ce qui nécessite que la filière de formation en question soit complétée par un baccalauréat professionnel.

Le Schéma Directeur de l’Ile-de-France pointe d’ailleurs ce besoin de renforcer ces formations pour assurer le développement industriel de la région et la création d’emploi. Cela a également été l’un des points forts l’an dernier des états généraux de la conversion écologique et sociale organisées par la région Ile-de-France.

Enfin, l’incompréhension règne puisque la création de cette filière au regard des structures existantes du Lycée Galilée nécessite un très faible investissement estimé seulement à environ 8000 euros.

Décision technocratique ? Mesure d’austérité ?

Ni les enseignants, ni les élus municipaux ne sont prêts à accepter une telle décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *