Conseil local éducatif

Une culture commune de haut niveau pour tous!

Une culture commune de haut niveau pour tous!


Pour résister au plan de démantèlement de l’école publique


Il faut changer l’école

L’école doit permettre à tous les jeunes d’accéder aux savoirs qui leur permettront de s’émanciper
et de réussir leur vie personnelle, professionnelle et citoyenne. C’est pourquoi elle est au coeur du
fonctionnement de la société. Aujourd’hui, l’accélération des connaissances, la complexité du
monde dans lequel nous vivons, l’évolution de plus en plus rapide des métiers imposent l’exigence
d’une formation de haut niveau pour tous.


Sarkozy-Darcos sont engagés dans une refondation de l’école au service du
capitalisme mondialisé
Ils veulent une école qui forme des citoyens obéissants et conformes aux exigences de la société
libérale: acceptation des inégalités «naturelles», de la compétition entre les hommes et du profit
comme moteurs privilégiés de l’évolution des sociétés.
La multiplication des réformes sectorielles constitue un volet essentiel de la transformation de la
société entreprise par Sarkozy. Ainsi s’enchaînent, la suppression de la carte scolaire, la refonte des
programmes avec une vision très réductrice de la culture scolaire, la suppression des RASED, la
mise en concurrence des établissements, la redéfinition du métier d’enseignant et les suppressions
massives de postes, la disparition des Bep sans concertation, l’autonomie – privatisation des
universités …


Il s’agit de renforcer la fonction de tri social de l’école: Repérer les élèves qui réussissent et leur
permettre de s’orienter dans des filières d’élite, proposer aux élèves en difficulté une école publique
peau de chagrin, et évincer rapidement les élèves en échec en leur proposant un dispositif
pédagogique ou social adapté.
Mobilisations pour l’école et premiers reculs du gouvernement
Les lycéens, les personnels de l’éducation, et les parents ont par leurs mobilisations diversifiées fait
reculer le gouvernement dans ses projets de refonte du système éducatif: la réforme des lycées est
ajournée, le ministre renonce à 1500 suppressions de poste des réseaux d’aide dans les écoles.
Ces brèches sont des premiers points d’appui pour poursuivre les luttes sociales et travailler les
convergences entre tous les mouvements sociaux, à commencer par la journée de mobilisation interprofessionnelle
du 29 janvier.



Alors que les milliards pleuvent sur le monde de la finance, ils veulent consacrer
moins d’argent au fonctionnement de l’école publique et favoriser l’école privée,
plus conforme à leur visée.
Malgré toutes les attaques et dégradations qu’elle subit, l’école publique continue de prouver qu’en
fonctionnant sur des principes d’égalité et de solidarité, il est possible d’atteindre des objectifs
ambitieux: aujourd’hui, 63% d’une classe d’âge accèdent au niveau d’un bac!
Mais dans le même temps, 150000 jeunes sortent chaque année de l’école sans aucune qualification,
et le système scolaire continue de reproduire voire parfois aggrave les inégalités sociales. L’école ne
répond pas aux besoins de la société: c’est sur ce constat que s’appuie le gouvernement pour
justifier ses réformes. Pour sauver l’école, ne renonçons pas à la transformer!
Il n’y a pas de développement de la société sans une école de qualité. Egalité des
droits et réussite pour tous!
Comprendre le monde dans lequel ils vivent et agir pour le transformer: tous les jeunes doivent
sortir de l’école en ayant acquis ce «pouvoir». Car ils en sont tous capables, pourvu que l’école ait
les moyens de cette ambition!
Plutôt que d’un socle de connaissances extrêmement réducteur, portons l’exigence de la
connaissance critique, de la solidarité et du partage, d’une culture commune de haut niveau pour
tous.


Mobiliser autour de cet objectif implique de renoncer aux réformes en cours, et ne peut se faire
qu’avec tous les acteurs de l’école: personnels éducatifs, parents, jeunes, chercheurs, élus, tous les
citoyens sont concernés.
Nous sommes co-propriétaires de l’école publique,
C’est à nous, ensemble, de décider son avenir!


http://www.communistesunitaires.net
contact.communistes.unitaires@gmail.com
Membres ou non d’un parti, Communistes unitaires nous voulons travailler à refonder, faire vivre et
partager le communisme politique dans une démarche citoyenne. Acteurs des luttes, nous entendons
contribuer, avec tous ceux et toutes celles qui le souhaitent, à la construction d’un nouveau projet
politique et d’une nouvelle force de transformation sociale. C’est le sens de notre participation au
processus de création de la Fédération pour une alternative sociale et écologique avec l’ADS, les
Alter-ékolo, les Alternatifs, les Collectifs unitaires anti-libéraux, l’Ecologie solidaire , le MAI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *