communistes unitaires

Mars 2007- projet de résolution

Création d’une association des communistes unitaires

Nous éprouvons le besoin d’un espace communiste qui ne soit pas déterminé par le rapport au Parti Communiste Français. Nous nous inscrivons dans une visée de transformation sociale et nous sommes partie prenante du mouvement antilibéral qui est à la fois résolument pluraliste et à la recherche d’une convergence durable.

Il nous semble pertinent de construire un espace communiste en articulation avec celui du mouvement dans son ensemble. C’est pour nous la condition d’une mise à jour du projet communiste et de notre utilité à la dynamique commune.

 

Nous décidons la création de l’association des communistes unitaires à un mois du premier tour de l’élection présidentielle qui s’annonce comme la vérification du coût politique exorbitant de la désunion des forces antilibérales et d’alternatives. Unis, nous avons permis la victoire du non au référendum il y a moins de deux ans ; Unis nous avons contré la mise en place du CPE il y a moins d’un an.

 

Désunis nous ne sommes pas en mesure de porter une alternative crédible à la crise sociale et politique de notre pays.Dans cette situation nous avons les uns et les autres fait des choix différents pour les présidentielles mais avec la conscience de leur limite : celle d’un défaut de dynamique politique crédible et populaire. Retrouver le chemin de l’unité est un préalable. Il s’accompagne de la nécessité d’élaborer un projet neuf et des pratiques neuves en concordance avec nos valeurs d’égalité et de liberté et avec les besoin du pays. Nous décidons de nous atteler immédiatement. Nous nous exprimerons plus longuement sur les leçons que nous tirons de l’élection présidentielle et sur l’expérience des collectifs dès la séquence électorale close.Nous approfondirons cette réflexion et tenterons de dégager des propositions lors de notre université d’automne. Celle-ci sera l’occasion de revenir sur la structuration de notre association à partir d’analyses critiques sur nos propres pratiques et sur celles des partis. Parmi nous, des idées diverses se sont exprimées sur la manière de faire vivre nos engagements communistes. Certains doutent de l’utilité d’un espace communiste en tant que tel. D’autres souhaitent au contraire s’engager dans la constitution d’un tel espace. A tous nous proposons de poursuivre le dialogue et de contribuer à définir ce lieu politique. Nous l’envisageons comme un espace en construction, jamais achevé. Nous voulons que cette association soit un outil d’élaboration, de mise en commun, d’initiatives ouvert à tous ceux qui se vivent comme communistes, indépendamment de leur appartenance politique : une association communiste pour la réflexion et dans l’action. Nous voulons ainsi affronter le problème de la dispersion et de la démobilisation des communistes. Saint Denis, le 24 mars

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *