action sociale

25/3/05-Programme d’action sociale logement 2005

Intervention de Michèle Fritsch

Monsieur le Président, chers collègues,

Outre ce que j’ai indiqué concernant le FSL dans ma précédente intervention, je voudrais faire quelques remarques sur ce rapport.

Concernant le FSL : des projets d’envergure sont menés par certaines communes pour résorber l’habitat indigne. Il conviendrait, pour faciliter ces opérations, d’engager très en amont l’accompagnement social et de façon collective, et d’intervenir et solvabiliser les publics concernés en amont afin de favoriser les relogements et garantir les bailleurs.

Toujours dans le cadre du FSL, concernant le volet énergie, il me semble qu’il faudra être très attentif aux moyens financiers mis en œuvre qui ne peuvent être seulement la simple reconduction des sommes de l’année dernière qui se sont avérées insuffisantes, celles-ci ayant subi une diminution de plus de 30 % de la part de l’Etat.

Enfin, je souhaite rappeler la demande mainte fois exprimée par les CCAS de voir réévaluer le remboursement par le département des frais de dossiers plafonnés depuis de très nombreuses années à 8 euros par dossier, somme engagée par les CCAS qui financent le personnel instruisant le FSL.

Sur l’hébergement d’urgence, les moyens augmentent faiblement et sont loin de répondre aux immenses besoins et au faible taux de rotation dans les structures d’hébergement faute d’orientation possible vers un logement.

Au travers du relogement d’urgence, c’est en fait la politique du logement d’une façon globale dans notre département qui est en cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *