Les conseillers généraux communistes contre le désengagement de l’Etat et du Conseil général sur " la politique de la ville "

Le président du conseil général des Hauts-de-Seine, Nicolas Sarkozy, a présenté ce vendredi 22 décembre 2006 une délibération portant sur le contrat urbain de cohésion sociale (CUCS). Le groupe communiste, par la voix du conseiller général Jacques Bourgoin, a dénoncé le fait que cette délibération conduise à la réduction des financements de l’Etat et du Département aux associations et aux communes pour leurs actions de terrain dans les quartiers.

La délibération adoptée par la majorité de droite et le président Sarkozy conduit à une baisse du niveau de subvention de l’Etat et du conseil général puisqu’ils ne s’engagent plus que sur 50% du projet à eux deux, contre un niveau de subvention réparti sur un tiers pour le département, un tiers pour l’Etat, un tiers pour la commune. Deux amendements présentés par le groupe communiste proposant de modifier cette décision, en revenant sur le même niveau de subvention des différentes collectivités, ont été repoussé par la majorité UMP/UDF.

Avec cette décision, le conseil général des Hauts-de-Seine s’éloigne des engagements du Premier Ministre De Villepin après les révoltes urbaines de novembre 2005. Il n’aide pas à améliorer et pérenniser les actions engagées dans les quartiers et les villes par les associations.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir