LE MONDE | 02.10.2012 à 14h38 • Mis à jour le 02.10.2012 à 15h59

Par Collectif de plus de 120 économistes Depuis 2008, l'Union européenne (UE) fait face à une crise économique sans précédent. Contrairement à ce que prétendent les économistes libéraux, cette crise n'est pas due à la dette publique. Ainsi, l'Espagne et l'Irlande subissent aujourd'hui les attaques des marchés financiers alors que ces pays ont toujours respecté les critères de Maastricht. La montée des déficits publics est une conséquence de la chute des recettes fiscales due en partie aux cadeaux fiscaux faits aux plus aisés, de l'aide publique apportée aux banques commerciales et du recours aux marchés financiers pour détenir cette dette à des taux d'intérêt élevés.

Réaction de Gilles LEPROUST, maire d’Allonnes, conseiller général de la Sarthe et Vice-président de l’Association Ville et Banlieue, à l’annonce de la création d’un fonds Qatary pour les banlieues :

Banlieues – Qatar : le retour !

Non, les banlieues ne sont toujours pas à vendre !

D’après le journal Libération du 24/09/12, le gouvernement aurait entériné le projet du Qatar d’investir en banlieue. Si cela s’avère le cas, cette décision est inacceptable et cela pour plusieurs raisons.

L'édito de Denis Sieffert dans Politis du 6 septembre 2012

Qu’est-ce qu’un parti de gauche qui, sur tous les débats majeurs de notre société, fait cause commune avec la droite ?

La pièce a déjà été jouée. Le scénario en est connu. À peu de chose près, les acteurs sont les mêmes. Son titre pourrait être « la Gauche et l’Europe ». Au cours des prochaines semaines, le gouvernement va donc tenter de faire adopter par le Parlement le fameux « pacte budgétaire » auquel les socialistes, naguère – c’est-à-dire il y a à peine quatre mois –, accolaient la dénomination infamante de « traité Merkozy ». Aujourd’hui, ils ne trouvent rien de plus urgent que de faire avaler cette couleuvre à leur électorat. Remake du débat sur les traités de Maastricht en 1992, et d’Amsterdam en 1997 (ratifié par Lionel Jospin, qui avait juré ne jamais signer). Répétitions de 2005, quand MM. Hollande et Sarkozy ont soutenu, comme un seul homme, un traité constitutionnel finalement rejeté par les Français, et de 2008, lorsque l’abstention des socialistes a permis l’adoption du traité de Lisbonne.

Le monde à l’envers de la Justice française

On croirait marcher sur la tête !

Alors que la société Eternit France, productrice d’amiante-ciment est responsable de milliers de morts de l’amiante,

Alors que les victimes de l’amiante et leurs familles attendent depuis 16 ans que les responsables de cette société soient jugés au pénal,

Ce sont eux qui seront sur le banc des parties civiles et c’est un des avocats de l’Andeva qui sera bientôt sur celui des prévenus !

Des Tunisiens de l’immigration en France appartenant à divers horizons associatifs et politiques ainsi que des personnalités indépendantes, se sont réunis mardi 21 août 2012 pour discuter de la situation créée en Tunisie par la multiplication des atteintes aux libertés démocratiques et individuelles ainsi que par les agressions répétées et impunies, menées par des groupes dits salafistes contre des mouvements sociaux, des artistes et des représentants de divers autres secteurs de la vie politique et sociale en Tunisie.

Comme chaque année depuis 1989, ( voir rubrique biographie) je publie ma fiche d'imposition sur les revenus. Chacune et chacun peut ainsi vérifier que je ne m'enrichie pas au cours de mes différents mandats et surtout par mes mandats.

Mes indemnités d'élu au Conseil général génèrent un net imposable de 35 247,98 euros en 2011 (base imposable : 27 492 euros). Je suis prélevé à la source pour les impots soit un prélèvement de 2680, 92 euros.

J'ai pris l'engagement depuis 1989 de reverser au PCF mes indemnités d'élus. J'ai reversé en indemnités cette année encore: 24 900 euros à l'Association de financement du PCF92.

En publiant ma feuille d'impot tous les ans, chacune et chacun est à meme de vérifier que je tiens mes engagements. Le Don de mes indemnités me permet une déduction d'impot "pour don aux oeuvres" de 2 473 euros. Cela explique que le montant net de mon impot sur mon revenu salarial (comme cadre en communication) soit égal à 0. Depuis 2001 j'ai ainsi reversé au minimum 220 000 euros au PCF.

Attachments:
Download this file (impot_2011.pdf)impot_2011.pdf[ ]2067 kB
Download this file (impot_2011_verso.pdf)impot_2011_verso.pdf[ ]1990 kB