Paul Ariès, Rédacteur en chef du journal La vie est à nous !

auteur de Le socialisme gourmand (la découverte)

Benoît Hamon monte au créneau contre la manifestation populaire en faveur de la VIe République initiée par le Front de Gauche le 5 mai prochain à Paris, suite au scandale moral et politique de l’affaire Cahuzac.

Nous ne doutons pas un seul instant que le Ministre délégué à l’économie sociale et solidaire soit en service commandé lorsqu’il accuse le Front de gauche de diviser la gauche, mais nous ne pensions pas que le fait d’être Ministre de la République rende amnésique l’ancien leader de la gauche socialiste. N’est-ce pas ce même Benoît Hamon qui publiait peu de temps avant sa nomination un brulot contre le PS intitulé « Tourner la page »…

Déclaration de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, sénateur - extraits

L'heure est grave pour la France. Les aveux de fraude de Jérome Cahuzac, et les révélations d'énormes évasions fiscales organisées par des banques, des chefs d'entreprises et des personnalités politiques vers les paradis fiscaux, provoquent la colère et l'indignation. Ces scandales jettent le discrédit sur notre pays, son gouvernement. Ils symbolisent – non pas seulement la dérive personnelle hautement condamnable d'un ministre – mais l'emprise toujours plus étouffante des logiques de l'argent, les forces de la finance sur la vie sociale, économique et politique de la France.

plTelaviv.jpg

Marié récemment, nous avons décidé d'utiliser l'argent que l'on nous a donné en cadeau pour partir en voyage de noces en Palestine. Isabelle et Fernand de l'association AJPS ont mobilisé leur réseau là bas, ce qui nous a permis de faire un voyage de 7 jours très riche en recontres humaines, en découvertes, en discussions.

Ce fut un très beau voyage qui va nous laisser longtemps des souvenirs, avec l'engagement de témoigner publiquement de ce que nous avons vu et entendu.

Nous avons rencontré des femmes et des hommes féministes, communistes, progressistes, écologistes en Palestines, membre du Fatah, du PPP, ou d'associations. Nous avons passé un jour et demi avec un communiste israélien et une progressiste isralienne pour compléter notre point de vu et notre connaissance des enjeux et tensions dans ces pays.

Aujourdhui je publie le lien vers les albums photos: un par jour, pour vous en mettre plein les yeux. Dans la semaine nous publierons une sorte de reportage écrit pour témoigner de manière plus explicite.

En tout cas MERCI à toutes celles et ceux qui nous ont permis de faire ce magnigique voyage. Les photos cliquer sur "la suite"

logo front de gauche.jpg
L'affaire Cahuzac me soucie beaucoup par ses répercussions. j'ai reçu par ailleurs un mail du site Regards me demandant de réagir sur ce sujet avec d'autres personnalités pour une mise en ligne jeudi prochain. Je vous livre donc le billet que je leur envoie, répondant à leur question:
Et maintenant, que fait-on pour tenter d'enrayer la catastrophe?

Il faut rendre constructive la légitime colère inspirée par le mensonge, le mépris, la suffisance d’un Ministre menteur. C’est un salopard ! Mais le peuple, les salariés, celles et ceux pour qui le changement de société est une nécessité, n’ont pas besoin de nous pour comprendre que c’est un salopard. Ils le pensent, ils le disent et parfois cela les éloignent de la politique car ils pensent que ces politiques « sont tous les mêmes » !

Quand c'est bien dangereux, rien de tel que de faire appel à l'intelligence des gens. Nous l'avons fait sur Maastricht, et nous ne l'avons pas regretté.

Je vous donne un lien vers le site du Front de gauche de l'Hérault ou un camarade Richard Abauzit, de Montpellier, ancien inspecteur du travail, conseiller du salarié decrypte l'ANI. http://www.fdg34.fr/index.php/post/2013/03/08/Une-autre-analyse-met-l-ANI-en-pi%C3%A8ces

 

 

Dans le contexte de la politique de santé actuelle, «pacte territoire-santé» et la future négociation de la convention  nationale entre les centres de santé et l’Assurance maladie, la Cgt veut souligner l’importance de maintenir les  centres de santé existant et de les développer afin de lutter contre la marchandisation de la santé et répondre aux  besoins des populations.
la suite en pièce jointe.

Source : Humanité.fr - 24 février 2013

Un peu plus de proportionnelle dans les petites communes, un peu plus de bipartisme dans les départements. Et les sénatoriales de 2014 dans la ligne de mire. L’architecture électorale pourrait sortir bouleversée des travaux parlementaires. Mais sous prétexte de parité, ces modifications risquent d’affaiblir fortement le pluralisme. Or, il est possible de garantir les deux. Explications.