Avec cette séance la Métropole du Grand Paris prend ses premières délibérations d’intérêt public. Un mois et demi après sa création, les maires de la Métropole, avec la présidence de Patrick Ollier, réussissent, pour l’instant, à mettre en place cet OVNI politique, qui ne cherche pas à supplanter les communes et territoires.

La décision de verser très rapidement les attributions de compensation montre cette volonté de respecter les échelons au plus près des citoyens. Elle montre notre préoccupation commune, en même temps que nous construisons la Métropole, que les communes et territoires fonctionnent au mieux. Cela malgré une construction législative des plus hasardeuse, voire dangereuse pour les finances des communes et des Territoires.

Vendredi 22 janvier 2016, l’installation du Conseil de la Métropole du Grand Paris s’est tenue dans l’Hémicycle du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE).

Le Conseil a élu Patrick Ollier, Député-Maire de Rueil-Malmaison, président de la Métropole du Grand Paris par 192 voix sur 204 (12 blancs et 3 nuls).

20 vice présidents ont été élu(e)s dont trois issus du Front de gauche (Patrick Braouezec, président du territoire Plaine commune, Michel Leprêtre, président du territoire 12 (Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont), et Danièle Premel de celui de Paris). Parmi les 7 conseillers délégués, Patrice Leclerc le maire de Gennevilliers a été élu.

La République, enfant d’une Révolution française inachevée, est belle, dynamique, inventive, métissée, riche de millions de talents et d’intelligences et porteuse d’espoir.

Soucieux de nos souverainetés citoyennes ; conscients, définitivement, qu’un nouveau modèle de développement doit émerger, nous proposons une autre parole politique et une autre façon d’agir : sincère avec elle-même, confiante envers les citoyens, concrète dans ses projets et pragmatique dans ses méthodes.

Pour inaugurer l’année 2016, Hauts-de-Seine tourisme enrichit son offre d’activités et de visites grand public. Répondant aux attentes des visiteurs, ce nouveau programme, lissé sur toute l’année, est plus que jamais placé sous le signe de l’insolite et de l’exclusivité. Avec des activités hors des sentiers et pour tous les publics, il permet de porter un regard renouvelé sur l’ouest parisien !

Cette programmation plus riche et attractive s’accompagne d’une nouvelle identité visuelle plus moderne et d’un nouveau nom, #Idées92 !

faucillonL'opposition du groupe Front de Gauche et Citoyens fait fléchir la droite !

Patrick DEVEDJIAN a soumis aujourd'hui au vote de l'assemblée départementale son projet de budget pour l'année 2016. Les coupes budgétaires s’annoncent très douloureuses pour l’ensemble des Altoséquanais.
Notre avons découvert, en prenant connaissance de ce document, que le dispositif "Pass Hauts-de-Seine" avait tout bonnement été supprimé du projet départemental. Exit donc la possibilité pour tous les collégiens du département de bénéficier d'une aide à la pratique sportive et culturelle, exit aussi l'enveloppe de 2,2 millions d'euros qui était allouée par le département à ce dispositif.

metropoleJ’excuse Dominique Adenot retenu par le Préfet. Dans notre comité syndical d’aujourd’hui, nous renouvelons nos instances, notre présidence, tout en nous projetant déjà sur la Métropole du Grand Paris, la création des territoires, installés dans un mois, et la formation des EPCI en grande couronne. De plus nous fonctionnerons avec de nouveaux statuts adaptés à ces évolutions que nous allons voter aujourd’hui.
Aussi au nom des élus du Front de Gauche, je soumets à votre réflexion quelques principes qui pourraient être au cœur du fonctionnement de ces EPCI et EPT, principes que nous avons déjà évoqués rapidement au conseil des élus pour le futur conseil métropolitain.