Gennevilliers Avec les gilets jaunes, pour se faire respecter et rétablir l’ISF

Ce mouvement est composé de personnes diverses mais toutes unies par la colère, par un refus du hautain mépris présidentiel, par une exigence à se faire respecter, une exigence de justice sociale.

Du refus de l’augmentation du prix de l’essence à la demande de rétablissement de l’ISF, ce mouvement populaire, rassemble des personnes de toutes opinions. Ce qu’il deviendra, nul le sait. Mais d’ores et déjà, il est puissant, il est marquant, il imprègne le débat écologique du thème social et le social du thème environnemental. Les deux manifestations ce samedi : gilets jaunes et pour la planète, se complétaient bien et de façon naturelle.

 

J’ai décidé de manifester avec eux, samedi dernier et pour les prochains rassemblements, parce que cela fait plusieurs années que je déplore que face aux mauvais coups personne ne bouge. Aujourd’hui, ça bouge ! Fou celui qui ferait le délicat, surtout quand en bougeant, ces femmes et ces hommes demandent des hausses de salaire et des pensions, le rétablissement de l’ISF. Cela ressemble à une révolte populaire face à une technocratie libérale au pouvoir qui donne tout aux boursicoteurs et banquiers, 40 milliards offerts sans contrepartie au monde économique au titre du CICE, 1,5 milliards d’euros restitués aux 5 000 contribuables les plus riches du pays... Des richesses sont créées dans notre pays mais elles sont accaparées par une minorité.

Ce pouvoir paye sa pédagogie de la violence en refusant de négocier avec les syndicats, les manifestants, les associations. Il passe en force avec ce mépris hautain digne des rois de France les plus coupés de leur peuple. Je ne partage pas les actes de violence et de pillage et je condamne la violence d’Etat contre les lycéens, les étudiants, les manifestants, l’utilisation de celle-ci pour essayer de casser le mouvement par la peur. La ficelle du pouvoir est bien grosse et je dis bravo aux gilets jaunes, verts et rouges de ne pas se laisser berner.

Le président Macron et ses député-es godillots doivent comprendre que le temps des manœuvres et du mépris est fini, qu’il faut répondre aux revendications populaires tout de suite : rétablissement de l’ISF, augmentation des salaires et pensions, maintien d’un système de retraite solidaire…

En soutien aux gilets jaunes, pour l’avenir de mes enfants et petits-enfants, je participerai, à chaque fois que je le peux, à toutes les prochaines manifestations appelées par les gilets jaunes jusqu’à ce que ce gouvernement cède. Les gens veulent être respectés et ils ont raison !

Patrice Leclerc

voir les photos de la manifestation du 8 décembre 218


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir