465 000 demandeurs de logement pour 40 000 logements attribuables par an. Un temps d’attente moyen de 9 ans pour avoir un logement social. Entre 5000 et 8000 euros le m2, l’achat d’un appartement devient de plus en plus inaccessible. Voilà la réalité du logement dans la Métropole du Grand Paris.

Partout dans le monde, comme à Londres ou New-York, les métropoles grossissent en excluant les classes populaires et moyennes, en les repoussant sans cesse vers les zones extérieures comme si n’avions pas le droit à la ville, à la métropole. Cette situation n’est favorable pour personne. Du fait de la rareté organisée de logements, nous subissons une spéculation immobilière qui rendra impossible à une très grande majorité de famille de se loger.

L’Humain d’abord, c’est faire une Métropole qui n’exclut personne !
Laisser faire le marché, c’est choisir l’exclusion de pans entiers de la population. Déjà dans les Hauts-de-Seine une étude du diocèse de Nanterre note « la disparition des populations ouvrières du département apparait comme une tendance lourde (…) Le départ des classes moyennes propriétaires qui ne peuvent pas aider leurs enfants à se loger est un signal, qu’après les retraités, les employés, les ouvriers, c’est cette catégorie qui contribuera au départ des populations. »

Débattons de propositions nouvelles
L’Etat doit augmenter l’aide à la pierre pour aider les maires à construire et faire baisser les loyers dans le neuf. Dans le sillage de la COP 21, nous devons donner les moyens pour que la rénovation thermique des logements s’accélère en même temps que la résorption de l’habitat indigne et la lutte contre les marchands de sommeil. Des logements sociaux doivent etre construits dans toutes les villes de la Métropole.

Aujourd’hui, loin de répondre à ces préoccupations, le gouvernement baisse les APL et place financièrement les bailleurs sociaux au pied du mur. Si cette politique est appliquée, ce sera le plus grand coup jamais porté au modèle des logements sociaux français.

Locataires, associations, bailleurs, élus locaux organisons la riposte !
Avec de nombreux acteurs du logement et des collectivités de la Métropole du Grand Paris participez à la soirée débat organisée par le groupe des élu-es Front de Gauche et citoyen-nes de la Métropole du Grand Paris et le PCF.

Mercredi 29 Novembre à 18h30 Espace Robespierre à Ivry sur Seine (2 rue Robespierre)

Attachments:
Download this file (logementmetropole.pdf)logementmetropole.pdf[ ]1811 kB

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir