Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers, a participé à l’audition des candidats à l’élection présidentielle mercredi 22 mars organisée par l’association des maires de France.
« C’est la première fois qu’est élaborée une charte pour l’avenir des communes soutenue par des milliers de maires de notre pays, issus de différents courants politiques, front de gauche, PS, droite, et centre. Je m’en réjouis, il faut conserver et développer la vie communale, sinon l’éloignement des citoyens des décisions engendre inefficacité et technocratie. Cette charte est soumise aux candidats à l’élection présidentielle et nous leur demandons de s’engager sur 15 points essentiels pour l’avenir des communes, garantissant la proximité, la citoyenneté et l’investissement au service des habitants, notamment :
-Renforcer les communes, socles des services de proximité en leur laissant la clause de compétence générale, c’est-à-dire la possibilité d’intervenir dans tous les domaines de la vie des habitants.
-Arrêter la baisse des dotations de l’état aux communes
-Accompagner les collectivités dans la transition écologique et énergétique
-Assurer un égal accès aux services publics, corriger les inégalités entre territoires
-Développer l’intercommunalité sans transferts de compétence imposés.
-Conserver l’élection des conseillers communautaires par fléchage des conseillers municipaux.
Les candidats nous ont écoutés, ont confronté leur vision sur la loi Notre et la réforme territoriale, les rapports entre état et collectivités, les finances publiques avec nous. Avec mes collègues maires, je continuerai d’impulser toutes les initiatives permettant de renforcer le rôle de la commune et de la proximité. «
23 mars 2017


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir