Gennevilliers Interview. Elsa Faucillon et Patrice Leclerc, Pour vous faire respecter

Nous avons rencontré Elsa Faucillon, conseillère départementale Front de gauche et Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers. Ils ont annoncé être candidats pour les prochaines élections législatives. Nous avons voulu en savoir plus et surtout quel intérêt pour les citoyennes et les citoyens de Colombes, Gennevilliers et Villeneuve.

Vous avez annoncé votre candidature pour les prochaines élections législatives en juin 2017. N’est-ce pas un peu tôt et éloigné des préoccupations des gens?

Elsa Faucillon : Je comprends votre réaction, à un an des élections ce n’est pas la préoccupation des citoyennes et des citoyens, surtout qu’il y a les élections présidentielles avant. Mais c’est la situation actuelle qui m’a motivée à annoncer ma candidature, il faut construire des solutions nouvelles.

Impossible pour moi de laisser la précarité et la misère s’ancrer, quand certains cachent des milliards au soleil, j’ai besoin d’agir. Les gens sont mécontents parce qu’ils se sentent trahis et méprisés par le gouvernement et les députés de la majorité. Ils en ont assez des petites phrases politiciennes qui ne changent rien à leur vie. Ils veulent du concret, de l’honnêteté, de la volonté et être respectés. L’Assemblée nationale est le lieu où se votent les lois, l’endroit où, si on le décide, on peut changer les choses.

Patrice Leclerc : Avec Elsa Faucillon, nous connaissons bien le terrain. Nous sentons le désespoir mais aussi l’aspiration à mieux vivre de la part des jeunes comme des plus anciens. Le chômage progresse, les salaires et pensions des retraités n’augmentent pas, l’avenir de
la jeunesse semble bouché… On vit plus mal aujourd’hui. Nous faisons et voulons faire de la politique autrement.

Tout le monde dit : « faire de la politique autrement» et une fois élu, tout le monde fait pareil!
Elsa Faucillon: Beaucoup le disent effectivement mais, avec Patrice Leclerc, nous avons un atout. Depuis que nous sommes élus, les citoyens peuvent constater deux choses: nous restons sur le terrain après les élections et nous tenons nos engagements. Notre pratique est d’associer les citoyens.
Patrice Leclerc: oui nous n’avons pas que de belles paroles, nos actes montrent la réalité de nos pratiques. Nous ne faisons pas de belles promesses, nous mettons en œuvre ce que nous disons. Je rajoute que vous pouvez constater que quels que soient le gouvernement, la majorité à l’assemblée nationale, au département, à la région, nous sommes toujours du côté des gens!

Il est vrai que votre pratique de terrain est reconnue, même par vos adversaires mais être aux côtés des gens ne suffit pas, il faut dire pour quoi faire !
> Elsa Faucillon: C’est pour cela que nous annonçons notre candidature maintenant. Nous souhaitons associer le maximum de personnes sur la rédaction d’un projet de mandature sur notre
circonscription. Il y a urgence à construire une alternative politique aux politiques de droite du gouvernement. Nous allons organiser plusieurs réunions ces prochains mois pour cela.
> Patrice Leclerc: Il faut des députés qui s’engagent réellement contre des lois comme la loi El Khomri, qui refusent l’austérité, qui votent des budgets pour relancer la construction de logements, faire baisser les loyers, créer des postes dans l’Éducation nationale, agir pour l’emploi, lutter contre les discriminations… bref replacer l’Humain d’abord. Cela exige aussi de penser
un nouveau mode de développement respectueux de la nature, préservant la planète. Circuit court, économie circulaire, économie d’énergie doivent être des priorités.

Vous vous posez en adversaire à la droite et à l’extrême droite, comme du gouvernement, cela ne vous fait-il pas trop d’adversaires?
> Elsa Faucillon : Nous avons les mêmes adversaires que la majorité de la population. Ce gouvernement fait
une politique de droite qui nous fait mal. La droite veut en profiter pour aggraver la situation par des mesures de casse sociale. Le gouvernement et la droite cèdent à la loi de l’argent. Cela profite à l’extrême droite.
> Patrice Leclerc : La droite veut gagner la circonscription. La politique du gouvernement et du député PS sortant a tout fait perdre. La ville de
Colombes est passée à droite ainsi que les Conseillers départementaux de Colombes. La droite compte sur le discrédit du député sortant pour gagner. C’est ce qui nous a poussé à nous présenter.
> Elsa Faucillon : Nous ne pouvons pas laisser faire cela. Les gens vont vouloir changer de député. C’est
légitime et nous pouvons, nous devons rassembler toutes celles et ceux qui s’opposent aux politiques actuelles,
qui ne veulent ni de la droite ni de l’extrême droite, pour construire une alternative politique.
> Patrice Leclerc : Avec Elsa Faucillon, nous nous présentons pour faire gagner le peuple avec une vraie gauche ! C’est mon expérience de maire de la seule ville de gauche du nord des Hauts-de-Seine que je veux mettre au service de la circonscription.
> Elsa Faucillon : La légitimité du maire de Gennevilliers sera utile dans une campagne difficile.
> Patrice Leclerc : Nous formons une équipe. La détermination, le rajeunissement et le renouvellement des pratiques, la connaissance du terrain d’Elsa Faucillon sont de véritables atouts.

Mais le maire de Gennevilliers, ne portera que l’intérêt des Gennevillois?
> Patrice Leclerc: Non, même si en toute occasion je défends l’intérêt de Gennevilliers et de ses habitants. Avec cette législative, il s’agit pour nous d’agir, comme l’ont fait Jacques Brunhes, Roland Muzeau, Michèle Fritsch quand ils étaient députés et suppléante, pour faire respecter les habitants de Colombes, Gennevilliers et Villeneuve. Au contraire le député sortant a joué contre eux. Il a voté les lois qui remettent en cause les compétences des communes et la démocratie de proximité, diminuent les subventions des associations, baissent les dotations de l’État aux villes, ferment des services d’hôpitaux…; C’est inédit. Les habitants comme les villes ont besoin de députés qui les défendent eux avant de défendre le gouvernement. Nous saurons et voulons donc travailler dans l’intérêt des 3 villes.
> Elsa Faucillon: J’aurai une même attention envers les habitants de Colombes, de Gennevilliers et de Villeneuve. C’est un engagement de ma part. C’est aussi la raison de l’annonce de notre candidature maintenant. Nous voulons tisser des liens en profondeur avec les habitants et le monde associatif des trois villes. C’est ma conception de la politique, c’est aussi un gage d’efficacité. Nous serons les mieux placés pour faire barrage à la droite et à l’extrême droite, les mieux à même de rassembler toute la gauche dans sa diversité car nos candidatures ne seront jamais comptabilisées en soutien à une politique de droite, à Hollande ou Valls.
Nous voulons être comptabilisés en soutien à la réponse concrète aux besoins et aspirations des citoyennes et des citoyens. Nous voulons les faire gagner. 

Attachments:
Access this URL (http://www.patrice-leclerc.org/attachments/article/3521/faucillonLeclerc.pdf)faucillonLeclerc.pdf[ ]332 kB

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir