Les communistes unitaires m'ont demandé de commettre l'édito de Cerises. Voici le texte:

Sommes-nous condamnés à ne pas nous entendre, nous qui souhaitons faire la révolution ? L’actualité pourrait le laisser croire, après une période électorale où, « dans le même temps », la gauche radicale à fait son meilleur score du siècle avec Jean-Luc Mélenchon, et la gauche dans son ensemble son plus mauvais score depuis 1936. Faut-il se laisser aller, entre nous, à une guerre des boutiques, des petites phrases assassines, des méfiances mutuelles paralysantes ? J’ai la naïveté de penser qu’il nous faut éviter ce piège.

BarghouthicampagneCher Marwan, cher camarade,
Je souhaitais d’abord commencer par vous féliciter pour la naissance de votre petit-fils Rumi, fils de Qassam. J’ai été très heureux d’apprendre cette nouvelle. Je sais malheureusement que vous ne pourrez pas le voir, tout comme votre petite-fille, à cause des restrictions injustes des geôliers israéliens qui refusent l’accès des familles aux prisonniers.

Jean-Luc Mélenchon a appelé ce dimanche, en clôture de l'université d'été de La France insoumise (LFI), à manifester le 23 septembre "contre le coup d'Etat social et antidémocratique", en référence aux ordonnances réformant le droit du travail qui doivent être dévoilées cette semaine.
"Pas de bla-bla, du combat!", a lancé M. Mélenchon lors de son discours de clôture des journées d'été de La France insoumise à Marseille. "Qu'à mon appel, à celui des Insoumises et des Insoumis qui sont là, le 23 septembre prochain, il faut que le peuple déferle à Paris contre le coup d'Etat social, antidémocratique qui s'organise contre lui".

12 septembreJe reproduis ici le communiqué interfédéral de la CGT de la fonction publique et des organismes sociaux.

12 septembre 2017 : Non au démantèlement de la protection sociale, de la santé et des services publics !


Ensemble, défendons et renforçons notre bien commun !
La France gouvernée comme une entreprise et par ordonnances... Où est la démocratie ?
Les premières orientations et annonces du Président de la République, du Premier ministre et du gouvernement se succèdent à une cadence infernale et sont porteuses de lourds reculs pour l’ensemble du monde du travail.

Le 31 août 17h Métro Olympiades
Départ à 18h, en direction de Bercy

Le gouvernement annonce, parmi ses toutes premières mesures, une baisse des allocations (APL, ALF, ALS) de 5€ pour toutes et tous à partir d'octobre, puis une réforme générale des APL et des aides sociales, afin de réduire ses dépenses, appauvrissant les locataires et réduisant l'accès à un logement autonome.